mardi 31 octobre 2017

A la folie


Cindy Lia
Les Editions Plumes du web -2017
430 pages

Synopsis :
Infirmière fraîchement diplômée en psychiatrie, Alicia rejoint l'équipe du Center Hospital, vieille institution au cœur de New-York dont les légendes précèdent la réputation. Entre secrets et phénomènes inexplicables, la bâtisse renferme son lot de mystères. À commencer par Julian, un patient au tempérament de feu qui à peine arrivé, donne déjà du fil à retordre aux équipes en place. Alors que la loi du silence règne entre les murs, Alicia se retrouve au cœur d’une série de meurtres non résolus qui la plonge rapidement dans une enquête au péril même de sa vie…

J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture en compagnie d'Alicia, jeune infirmière de 25 ans, qui a trouvé un emploi dans un hôpital psychiatrique à New York. Le récit, narré à la première personne du singulier, commence sur les chapeaux de roue et nous entraîne, au fur et à mesure de l'intrigue, sur des éléments très inquiétants qui se déroulent dans l'hôpital et qui semblent prendre pour cible notre jolie héroïne...

La plume de l'auteure française, Cindy Lia, est très addictive. J'avais beaucoup de mal à lâcher ma lecture qui porte bien son nom "à la folie" et je voulais savoir, tout comme Alicia, qu'est-ce qui se tramait dans ce foutu hôpital ! 

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-L'univers glauque de l'hôpital psychiatrique : Il n'y a pas à dire, l'auteure a su parfaitement retranscrire l'ambiance d'un hôpital pour les fous......La cerise sur le gâteau est avec cette vieille directrice, Mme Hensworth, revêche et inhumaine qui abuse de son pouvoir pour faire pression sur Alicia.....On a vraiment l'impression que les malades sont traités comme des êtres sans conscience ni sentiments.....Le personnel fait son boulot de manière détachée sans empathie.....D'ailleurs, en y repensant, Alicia ne créait aucun lien avec ses collègues, même pas les autres infirmières.....Chacun fait son boulot dans son coin et personne ne se mêle des affaires des autres.....La loi du silence est omniprésente dans cette institution et notre jolie héroïne va vite en faire les frais....

"L’histoire du Center Hospital remonte au dix-huitième siècle, quand les méthodes barbares étaient encore d’usage pour soigner les maladies mentales. Des méthodes musclées qui seraient sévèrement sanctionnées si on les appliquait encore de nos jours ! Lobotomies, camisoles de force, douches froides, électrochocs... La parfaite panoplie digne d’un tueur en série façon Dexter ! Je suis bien contente de n’avoir pas vécu à cette période, j’aurais été incapable d’infliger de tels traitements à mes patients. Et puis, entre nous, il faut certainement une petite dose de sadisme pour oser pratiquer ce genre de « soins »".


2#-Le suspense : Pour un livre qui se définit comme un thriller dans un HP, en effet, il fallait quand même des moments bien stressants surtout qu'Alicia, notre héroïne souffre de phobies, elle a vécu un drame dans son enfance qui se répercute maintenant qu'elle est adulte.....Il y a des moments vraiment anxiogènes dans le récit, car comme nous sommes dans la tête d'Alicia, elle nous communique sa peur et ses moments de perte de contrôle et de panique....

3#-Julian : Personnage masculin principal, il est très difficile de savoir aux trois quarts du récit s'il est un allié ou constitue une menace pour Alicia....Julian est un patient dans l'Hôpital et qu'il semble détenir beaucoup d'influence dans les lieux, même s'il lui arrive d'être envoyé en isolement par la directrice de l'Institution....Il est attiré par Alicia et n'hésite pas à la draguer - ou la déstabiliser - ce qui trouble énormément notre héroïne....

"— Quel âge avez-vous, Allie ?
 — Cessez de m’appeler comme ça ou je vous jure que… 
— Que quoi ? Comment comptez-vous interdire qu’un simple mot sorte de ma bouche ? Je ne sais pas ce qui vous remue autant mais je doute que fuir soit la bonne solution. On ne vous a jamais parlé de thérapie comportementale pendant vos études ? Les bras m’en tombent. Le voilà qui déballe son savoir, maintenant ! 
— Le principe de cette méthode, poursuit-il l’air de rien, c’est d’exposer la personne au stimulus anxiogène pour diminuer progressivement sa réponse. Puisque c’est moi qui vous inquiète tant, je pourrais donc être votre thérapie ! Qu’en pensez-vous, Allie ?"


4#-Etre dans la tête d'Alicia : Attention zone spoiliers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! J'avoue, j'ai été bluffée par le passage où Alicia s'imagine tuer son ex-petit ami, Tom, avec un trousseau de clé....J'ai vraiment cru qu'elle l'avait fait !!!! Mais ouf, heureusement, ce n'était qu'une pensée, un fantasme causé par l'exaspération et l'énervement ! Je dis ouf parce que si elle l'avait vraiment tué, elle aurait basculé de l'autre côté du miroir et se serait retrouvée au mieux en prison, au pire en HP......Mais en même temps, Tom est tellement tête à claque et c'est un sale connard de première d'avoir essayé de lui faire peur, de lui faire croire qu'elle courait un danger avec son boulot ! Non mais quel sale manipulateur !!!!!!!!! Lui non plus, il n'est pas net, franchement !  Heureusement qu'elle l'a largué ! .....Du coup, quand elle s'imagine le tuer, et bien, très franchement, pendant quelques secondes j'en ai été ravie...(je suis à enfermer moi aussi pour m'être réjouis de la mort d'un sale con ?....). Pour en revenir à Alicia, je dois dire que sa personnalité est troublante et elle revient de loin avec le drame qu'elle a vécu enfant, à savoir, avoir failli être brûlée vive par son propre père....Père qui a passé le reste de sa vie et est mort dernièrement à l'HP où elle travaille....J'adore quand les pièces du puzzle se réunissent dans un thriller ! Surtout quand je ne le vois pas venir ! Sur ce coup-là, même si nous étions constamment dans les pensées d'Alicia, elle nous a caché cette information, la coquine !!

"Je ne suis plus que violence, douleur et combat. J’inspire profondément et décide de réveiller l’ancienne Alicia, la combattante, celle au cœur de pierre. C’est le choix idéal, la facilité. Plus de problèmes, plus de souffrance. Mon occasion unique, ma chance de basculer dans le vide. Qu’est-ce qui me retient au juste ? La folie s’empare de mes gestes et d’un coup sec, je poignarde la nuque de mon amant. Sans l’ombre d’un doute, sans même une hésitation, j’enfonce le métal dans sa chair avec ce qu’il reste de mes forces. Le coup part comme on appuie sur la détente d’un revolver. Simple, facile, radical. Tom pousse un cri, recouvre la blessure de sa main puis se retourne, chancelant. Ses yeux sortent de leurs orbites, sa bouche n’émet plus aucun son quand il découvre l’objet ensanglanté entre mes mains. Sans attendre, j’enfonce le bout aiguisé dans son cou, mais cette fois, je vise la jugulaire. Le sang éclate sur mes doigts, recouvre mes manches, éclabousse le sol de mon appartement. Tom vacille en silence. Le choc se lit sur son visage, il me fixe sans émotion puis s’effondre sur ma table basse. Ses yeux se révulsent, son corps s’anime de violentes secousses, ses mains se referment autour de son cou. Il s’étrangle. Et moi je reste là, vide, insensible. Je ne ressens rien. Pas la moindre compassion pour l’homme que j’ai cru aimer un jour et qui a détruit ma confiance. D’interminables minutes s’écoulent avant qu’il ne lâche son dernier soupir. Et je n’ai pas attrapé mon téléphone ni appelé à l’aide. Je l’ai regardé là, mourir sous mes yeux, effaçant sa trace de ce monde comme on essuie une tâche sur un sol. Je suis prise d’un sentiment nouveau, une impression de liberté. Enfin. 
— Oh ! Tu m’entends ? Je viens de te dire de mettre une robe, on sort. Tom claque des doigts sous mon nez et me dévisage comme si j’étais une imbécile. Une fraction de seconde. Tout s’est joué à une seule et unique petite fraction de seconde. Je secoue la tête et m’extirpe des pensées cauchemardesques qui viennent de hanter mon esprit. J’ai eu le choix de prendre le mauvais tournant de ma vie, de suivre les traces de mon père".

Ce que je n'ai pas aimé dans le livre :
Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
La rancune d'Alicia : En effet, alors qu'elle trouve toutes les excuses possibles pour Milla qui est quand même la meurtrière de l'ancienne infirmière, elle ne veut pas du tout pardonner à Julian de lui avoir caché qu'il était policier en "filature" dans l'hôpital.....J'avoue, je n'ai pas du tout compris sa réaction ! Certes, Julian et Grayson lui ont caché certains éléments mais on peut considérer que cela faisait partie de l'enquête et pour une fille qui est infirmière et qui donc, pratique le "secret professionnel" avec ses patients, je ne comprends pas qu'elle n'arrive pas à intégrer que c'était pareil pour Julian qui ne faisait que son boulot de flic ! Alors OK, comme nous sommes dans les pensées de l'héroïne, nous ressentons sa déception, son dégoût, sa désillusion une fois qu'elle surprend Julian au commissariat, mais après le choc de la découverte pourquoi lui en vouloir autant ?!!!!! Je pourrais me dire que c'est dans son caractère d'être rancunière mais vu qu'elle ne se comporte pas du tout de la même manière avec Milla et qu'au contraire, elle lui cherche toutes les excuses pour expliquer ses agissements répréhensibles, j'avoue, cela m'a franchement énervée ! Putain, cette fille a faillit la tuer !!!! Mais non, pour Alicia, ce n'est pas de sa faute, c'est juste une jeune fille paumée, sous l'influence d'un infirmier pervers et psychopathe......OK.....Mais alors pourquoi elle est aussi dure et cruelle envers Julian qui fait partie des "gentils", purée !!!!! Fort heureusement, le livre se termine bien et c'est quand même Alicia qui fait le premier pas de réconciliation, deux mois après l'accident.....Mais j'avoue que sur ce coup-là, Alicia m'a un peu déçue....Son comportement vis à vis de Julian a été injuste et disproportionné, à mes yeux....

Pour conclure, A la folie est un livre vraiment très addictif ! L'ambiance "hôpital psychiatrique" apporte une atmosphère glauque au récit où la frontière entre la réalité et la folie est mince. Telle des poupées russes matriochkas, un secret dévoilé en cache un autre et notre héroïne, Alicia, jeune infirmière nouvellement arrivée dans l'institut, va devoir avoir les nerfs bien accrochés pour comprendre ce qui se passe dans cet hôpital de fous (c'est le cas de le dire)....Et quand, en plus de cela, elle commence à éprouver de l'attirance pour Julian, un énigmatique patient de l'hôpital, on se demande vraiment où tout cela va la mener ! Les personnages secondaires ont une place très importante dans le livre et il faut vraiment se méfier des apparences...L'auteure française Cindy Lia a réussi à me surprendre plus d'une fois et j'ai vraiment été bluffée par certains twits du récit ! Bien évidemment, je vous recommande totalement ce livre !

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire