vendredi 25 avril 2014

La saga des Bedwyn - Tome 1 : Un mariage en blanc

Mary Balogh
Editions J'ai lu (2013)
Sortie US 2003
376 pages 

Synopsis :
Le colonel Aidan Bedwyn a juré de protéger la soeur d'un soldat mourant envers qui il avait une lourde dette. De retour en Angleterre, il découvre que Mlle Eve Morris vit entourée d'orphelins et de pauvres gens que sont bon coeur lui a dicté de recueillir, et surtout qu'elle est sur le point d'être chassée de chez elle. Fidèle à sa promesse, Aidan lui propose un mariage blanc qui les mettra à l'abri du besoin, elle et son insolite cohorte. Terrible mésalliance pour cet aristocrate orgueilleux, qui va maintenant devoir présenter cette petite campagnarde à sa famille si snobinarde...

Je dois dire que cette romance historique est assez plaisante à lire, sans toutefois être transcendante ! 

La trame de l'histoire est assez convenue, les circonstances de la rencontre entre nos deux futurs amants est - je trouve - un peu tirée par les cheveux....Certes, on aura compris que le Colonel Bedwyn est un homme d'honneur mais de là à proposer un mariage blanc à une parfaite inconnue - sur le principe d'une promesse faite au frère mourant de la-dite jeune femme....Mouais bon....Je suis un peu perplexe....Surtout quand on voit le caractère de cet homme qui ne sourit que quand il se brûle et qui semble être assez collet monté !

En même temps, la première scène de passion entre le Colonel Bedwyn et Eve Morris n'en est que plus excitante car on imaginait mal cet homme se laisser aller ainsi ! (après, cela ne va pas les empêcher de continuer de se vouvoyer, vous allez me dire...Encore que, dans la version originale, ce détail n'existe pas puisque le "you" peut aussi bien dire "tu" que "vous"....Mais dans notre version française, c'est assez classe)...



Eve Morris, l'héroïne de notre histoire, quant à elle, est une jeune femme charmante, propriétaire momentanée du domaine familiale, elle a le coeur sur la main puisqu'elle accueille tous les "pauvres gens" dont personne ne veut...Mais voilà, elle risque de tout perdre, à l'avantage de son cousin très antipathique, si elle n'est pas mariée dans l'année du décès de son père et cette échéance arrive, comme par hasard, quelques jours après sa rencontre avec Aidan Bedwyn.


L'histoire est racontée à la troisième personne du singulier, avec une alternance des "points de vue" d'Eve ou d'Aidan. Personnellement, j'aurai préféré une narration avec des "je" surtout pour sonder un peu plus l'esprit froid et distant d'Aidan, mais bon, l'auteure a préféré faire autrement...

Pour en revenir à leur rencontre, nos deux héros auraient pu en rester là, quand Aidan est venu annoncer personnellement à Eve la mort de son frère au champ de bataille, mais c'était sans compter sur les circonstances qui se sont enchaînées et qui ont fait retarder à chaque fois le départ de notre cher colonel...En plus, Eve est une jolie jeune femme, ce qui ne gâche rien ! Je suppose que si elle avait été moche, il n'aurait peut-être pas été aussi amène à respecter sa promesse au Capitaine Morris, mort sous ses ordres....

Au départ nous avons donc un mariage blanc, où Eve et Aidan avaient conclu que ce ne serait qu'un mariage sur le papier, qu'ils poursuivraient chacun leur existence loin l'un de l'autre et sans se rendre aucun compte, comme deux parfaits inconnus (ce qu'ils sont à ce moment là, de toute manière !)....Mais voilà, la famille Bedwyn a appris le mariage d'Aidan et comme tout les gens de l'aristocratie, son épouse doit être présentée officiellement à la famille royale....Evidemment, cette intrusion des règles de bienséance dictées par la famille d'Aidan ne va pas du tout lui plaire et il va réagir très vivement et ce, au détriment d'Eve qui va croire, à sa réaction, qu'il a honte d'elle, en gros.....



La solution pour se réconscilier ,comme dans tout les couples, c'est sur l'oreiller, hors, évidemment, leur mariage étant "factice", il n'a pas été consommé ! mais comme notre colonel est certes un homme froid mais néanmoins, il reste un homme, il va finir par proposer à son "épouse" de consommer leur mariage, comme ça, au moins, ça sera fait....Et ils pourront ainsi repartir sur des bases plus normales.....

Alors là, j'ai pas trop compris la raison du pourquoi ! 



Surtout pourquoi Eve a cédé si vite aux avances de son colonel de mari, surtout que, on l'apprend assez rapidement dans le livre, elle aime déjà un homme, s'est donnée à lui il y a maintenant quelques années et elle l'attend - ou en tout cas, l'attendait- jusqu'à ce qu'elle soit mise au pied du mur pour sa question d'héritage du domaine et de trouver un époux très rapidement....

Alors forcément, cet homme qu'elle a aimé va finir par resurgir dans sa vie et cela va très vite exaspérer le Colonel Bedwyn qui va se rendre compte qu'il est jaloux et donc, que finalement, il tient à son épouse - qui est à ce moment là plutôt un plan cul car ils ont toujours projet de faire leur vie chacun de leur côté, une fois les présentations officielles faites à la haute société - et finalement, après tout, il voudrait que son corps et - surtout son coeur - lui appartiennent totalement et pour toujours !




Le tome 1 de la saga des Bedwyn a donc été pour moi une lecture plaisante mais comme je l'ai lue en parallèle avec un tome de la Confrérie de la dague noire, ça a été difficile pour cette romance historique de rivaliser avec mes petits vampires chéris !....Donc, je ne sais pas encore si je lirai les autres tomes qui composent cette saga, mais, ma foi, pourquoi pas ? 

Ma note : 15,5/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire