samedi 19 août 2017

Le noir est ma couleur - Tome 3 : La riposte

Olivier Gay
Les Editions Rageot (2015)
304 pages

Synopsis :
Depuis que Jordan, un jeune Mage, est arrivé au lycée, Manon est en danger. Il menace de révéler son secret et de la dénoncer au Conseil si elle ne s'éloigne pas d'Alexandre. Mais l'union fait la force. Quand Alexandre découvre les manœuvres de son rival, il persuade Manon de riposter. Violemment. Va-t-elle commettre l'irréparable et faire du Noir sa vraie Couleur ?

"Elle se retourne, bras croisés. Elle n'est pas maquillée, ses cheveux sont attachés en queue de cheval, elle nage dans un pull informe, ses yeux sont gonflés et pourtant je ne peux m'empêcher de la trouver sexy. On doit avoir un gène, quelque part, qui nous rend sensibles à la détresse féminine".

Nous avions quitté nos deux héros dans le tome précédent d'une manière assez abrupte avec Manon qui envoyait un message à Alexandre lui disant qu'elle ne voulait plus entendre parler de lui....Fort heureusement, notre héros est plutôt orgueilleux et surtout très tenace et il va très vite réaliser que la jeune fille a été obligée de "rompre" avec lui.....Tout cela à cause de Jordan....

Ah ah ! Justement en parlant de Jordan, celui-ci est exactement le personnage tête à claque que nous avons envie de détester même si l'auteur français, Olivier Gay, est assez habile pour nous montrer quelques côtés "humains" du jeune homme qui peuvent expliquer ce qu'il est devenu maintenant (à savoir, un sale con !).


Plus les tomes passent et plus nous en apprenons sur les mages noirs, et sur le fait que, du coup, ceux-ci ne sont pas forcément plus mauvais que les mages des couleurs qui cherchent toujours à les exterminer.....En parlant de noirceur, ce tome l'est un peu plus que les précédents avec les moments dramatiques et dangereux qui se déroulent ici....Mais nous retrouvons aussi quelques touches d'humour pour alléger l'atmosphère parfois très oppressante....

"Lorsque Éloïse s’approche de moi dans la file de la cantine, la première pensée qui me vient, c’est qu’elle a vraiment une tête de cheval. D’accord, ce n'est pas gentil, mais il faut se rendre à l’évidence. Avec ses dents en avant, on l’imagine bien gober un morceau de sucre dans la paume d’une main".

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-Gaston, l'ombre créée par Manon : Ah mon Dieu ! J'ai vraiment adoré ce personnage ! Même s'il n'est qu'une ombre, il est tout de même doté d'un sacré caractère et ses réflexions pertinentes ont sans doute ébranlé notre héroïne qui ne s'attendait certainement pas à cela. Le fait qu'il ait été créé pour "ressembler" un peu à Alexandre le rend bien évidemment très séduisant, il se fait donc passer pour le cousin de Manon et va chambouler le coeur de sa meilleure amie Eloise. Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! Du coup, j'ai vraiment été dé-gou-tée quand Gaston finit par se faire tuer ! C'était un personnage intéressant avec un fort potentiel. Après, je comprends aussi la raison pour laquelle l'auteur Olivier Gay n'a pas souhaiter le faire "survivre". Avec sa disparition, et celle des autres ombres crées par Manon, la jeune fille réalise la douleur de perdre ses créations, qui étaient reliées à elle. Quand je vous disais que ce tome est beaucoup plus sombre que les deux précédents....

"Éloïse, elle, ne lâchait plus mon Ombre. 
— Gaston, tu viens aussi ? minauda-t-elle en se pendant à son bras. Il haussa un sourcil en me regardant. 
— Je suppose. Je ne sais pas ce que ferait ma cousine sans moi. J’aurais dû discuter davantage avec Fabrice dans cet entrepôt. Toutes les Ombres étaient-elles aussi insolentes ?".



2#-Sandra, l'ex d'Alexandre : Ce personnage est très intéressant. Plus âgée que nos deux héros, elle est aussi plus mâture (enfin, par certains aspects) et du coup, son intervention dans l'histoire permet de titiller la jalousie de Manon. Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! Concernant sa présumé "dénonciation" auprès de la police quand Alexandre et Manon viennent se réfugier chez elle, je ne serais pas aussi affirmative que notre héros qui pense qu'elle les a trahis....Dans la mesure où elle, elle est majeure et voit débarquer chez elle deux mineurs de 16 ans qui semblent "en fugue" (elle est même obligée de prêter des vêtements à Manon), ll faut se mettre à sa place, il est très tentant d'appeler la police pour les signaler, pour leur "bien". En plus, comme ils ne lui donnent pas beaucoup d'explications, elle peut imaginer n'importe quoi.....Si, par exemple, ils lui avaient dit que Manon était en fuite car elle était "maltraitée" par ses parents, ok, je pense que Sandra les aurait couvert, mais là, la jeune femme peut se mettre à la place des parents et se dire qu'ils doivent être super inquiets....

Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
3#-Le coup de fil d'Alexandre à la fin du livre est excellent ! Vu que le père de Manon nous est décrit comme quelqu'un de très rigide et finalement de peu compatissant envers les autres (le règlement, c'est le règlement !), c'était jouissif de voir Alexandre lui répondre qu'il savait tout et qu'il allait partir avec Manon. Bon évidemment, celui-ci provoque le père de Manon exprès pour la protéger, car comme ça, s'ils se font rattraper, c'est Alexandre qui va passer pour le méchant et Manon, sera la victime qui aura été "forcée" de le suivre....Bravo Alexandre, tu as eu ta revanche ! 

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
1#-Jordan : Bon, c'est un peu ce que cherchait l'auteur en rendant ce jeune homme vraiment antipathique aux yeux des autres (et de nous lecteurs). Ses "Darling" mielleux quand il s'adressait à Manon me donnaient envie de vomir. Dans ce tome nous en apprenons aussi un peu plus sur ses parents, qui sont des mages importants, comme les parents de Manon et nous réalisons qu'ils cachent un secret quand même incroyable....Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! Je suis tombée sur le cul en apprenant que Jordan était devenu un vampire - en utilisant trop souvent la couleur rouge - En même temps, vu son passé d'enfant harcelé par les autres, on peut le comprendre et on peut aussi comprendre qu'Alexandre représente à ses yeux tout ce qu'il déteste le plus au monde (il ne faut pas oublier qu'Alexandre a déjà racketté d'autres élèves au lycée....). Bref, quand Jordan finit enfin par mourir, des mains de Manon (enfin, du pouvoir noir qu'elle détient, car elle était "en transe" au moment des faits et ne se souvient de rien) m'a vraiment fait plaisir ! Enfin un obstacle en moins, même si, il faut bien l'admettre, Jordan faisait un parfait "méchant" dans ce livre, toujours à faire du chantage, à faire ses petits coups en douce, et surtout, à cacher son terrible secret de vampire ! A ce propos, nous réalisons en même temps que Manon que Jordan, lui, est couvert par ses parents, ce qui est un plus pour lui, car à priori, si Manon disait à ses parents qu'elle est devenue une mage noire, il y a peu de chances qu'ils soient cléments avec elle....Encore que, ça, c'est ce que pense Manon, peut-être se trompe-t-elle ?.....En même temps, son frère a été accusé par le conseil des mages qu'avoir utiliser sa magie pour son propre usage et il risque la prison, à presque 18 ans....Et apparemment, ses parents ne vont rien faire pour le défendre, donc, non, en effet, on peut supposer que s'il apprenaient pour le noir de Manon, il y a de fortes chances qu'ils aillent même jusqu'à la dénoncer et la remettre eux-mêmes au conseil des mages.....Quelle famille ! Jordan était peut-être un connard, mais lui, au moins, il avait des parents qui le protégeaient et l'acceptaient quelle que soit sa nature.....

"Je distinguai les ondes que Jordan dégageait, sans la moindre retenue pour mon cerveau malléable. Sa bouche était à une respiration de la mienne, ses yeux mi-clos ourlés de Violet. Il utilisait ses pouvoirs pour me manipuler, me modeler, me séduire. D’un seul coup, la colère m’envahit. Non, pas la colère. La fureur. La rage. Les ténèbres se déchirèrent et le Spectre m’apparut, ses sept Couleurs étincelant au milieu de l’obscurité. Le Violet était celle que je maîtrisais le moins. Je n’avais pas réussi à effacer la mémoire d’Alexandre ou à tisser des illusions. Pourtant, je n'hésitai pas. J’emplis mon corps de puissance et modelai la Couleur en un sabre. D’une pensée, je tranchai les liens qui me parasitaient. Plus d’amour, plus de désir, plus de lèvres attirantes. Jordan se tenait devant moi, décontenancé. Son sourire s’effaça. 
— Manon... commença-t-il, hésitant. Je le repoussai de toutes mes forces. Il partit en arrière, agitant les bras comme un équilibriste, avant de s’effondrer sur le sol. Au dernier moment, il battit des cils et sa main s’interposa pour amortir sa chute. Comment parvenait-il à utiliser les Couleurs aussi rapidement ? Il se redressa, épousseta sa veste de dandy avec affectation. 
— Je suis désolé, ce n’était pas très fair de ma part, admit-il. 
— Je te hais, soufflai-je. Il avança sa main et me caressa la joue sans que je réagisse. Je me sentais vide tout d’un coup. 
— J’aime ce tempérament. Entre l’amour et la haine, il n’y a pas de grande différence. Je me contenterai du second. 
— Je ne te pardonnerai jamais. Il éclata de rire. 
— Qu’est-ce que tu vas faire ? En parler à ton père ? Et il te croira ? Surtout si je lui raconte ce que je sais sur Alexandre. Ma famille pense que je suis un garçon modèle. Le poète fragile qui se fait casser la gueule à la pause plutôt que de montrer ses pouvoirs. Il battit des paupières, toucha le mur de béton. Des lettres se gravèrent dans la pierre.     Un geste de sa main et l’inscription disparut. 
— C’est comme ça que tu as accédé à la conduite de gaz ? l'accusai-je. Un peu de Jaune et le tour est joué? 
— Tu es tellement... triviale, Manon. Je te déclare ma flamme et tu me parles de sabotage. 
— Je te hais.
— Tu me l’as déjà dit. En attendant, je compte sur toi pour nous comporter comme un couple parfait devant les autres. Si tu tiens encore à ton Alexandre..".

Pour conclure, ce 3ème tome de la saga Le noir est ma couleur passe à la vitesse supérieure. Ici, on ne rigole plus, des personnages meurent quand ils s'approchent un peu trop du danger, d'autres jouent un faux-semblant et peuvent trahir au dernier moment. La seule constante dans ce livre, c'est l'attachement et la fascination qu'Alexandre éprouve pour Manon (et vice et versa, bien évidemment !). Il me tarde de lire la suite, puisque ça y est, nous en savons un peu plus sur les mages noirs, Manon va devoir se rendre à Nice pour rejoindre certains de ceux-là, qui vont aussi lui apprendre à maîtriser ses pouvoirs, car le moins que l'on puisse dire, c'est que pour le moment, c'est assez compliqué.....Ca, c'est pour le noir, mais pour les autres couleurs, la fin de ce tome ne nous augure pas que des bonnes choses concernant notre héroïne.....Vivement la suite ! Cette saga est un vrai page-turner et devrait plaire à beaucoup de monde, notamment les ados !


Ma note : 17,5/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire