mardi 13 décembre 2016

PHOBOS - Tome 3

Victor Dixen
Les éditions Robert Laffont (2016)
620 pages

Synopsis :
Fin du programme Genesis dans

1 mois...

1 jour...
1 heure..
Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. 
Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d'un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.
Elle est prête à mourir pour sauver le monde. 
Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?
Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer

« En prétendant jouer moi aussi le jeu de l’amour, j’ai laissé mes sentiments m’enivrer et m’affaiblir, faire de moi cette petite chose tremblante qui s’est pitoyablement effondrée comme un château de cartes aux premiers mots blessants de Marcus. Mais maintenant, il n’est plus temps de jouer un jeu qui n’est pas le mien. Maintenant, il n’est plus temps de refuser la mission que le destin m’a assignée. Peut-être qu’au début je me défilais par pudeur ; mais si je continue, ce sera par lâcheté. Pas question ! Si je suis condamnée à être aussi seule que Serena, alors il faut que je sois aussi dure qu’elle ! ».

J’ai terminé il y a quelques jours  le 3ème tome de Phobos et que puis-je vous en dire ? Car oui, je suis un peu mitigée par rapport à ce livre, et après quelques jours de réflexion, je peux même dire que je suis un peu déçue….Ma déception est en proportion de l’attente que j’avais de cet ultime opus puisque j’avais énormément aimé les deux précédents tomes….



Que je sois claire avec vous : pour ce qui est de la qualité d’écriture, de l’imagination débordante de l’auteur Victor Dixen - qui arrive à maintenir le suspense jusque à la dernière page - c’est parfait. Mais après, lorsque je creuse plus en profondeur l’histoire, je me rends compte qu’à la fin du livre, un certain nombre de questions restent finalement sans réponses, sans parler des actions de certains personnages qui sont totalement à la WTF !....Si ce tome est bien le dernier de la saga comme cela est annoncé, et bien cela me laisse vraiment perplexe !!!!!

Après avoir écrit ma chronique, je regarde souvent les avis des autres lecteurs, ou je vais faire un tour sur le Facebook de l’auteur, histoire de voir si je n’ai pas loupé un truc (comme l’annonce d’un nouveau tome en préparation, par exemple…), et du coup, je suis bien obligée de rajouter ce petit paragraphe dans ma propre chronique car j’ai été extrêmement surprise par le nombre d’avis ultra positifs, de coups de cœur ressentis par les autres lecteurs, sans parler des quelques vidéos Booktube que j’ai visionnées….Je me demande si nous avons bien tous lu le même livre ?!! (pour être honnête, j'ai aussi vu que des lecteurs étaient déçus comme moi...Ouf ! Je ne suis pas la seule car sinon, c'était à me poser des questions...)


Certains lecteurs disent même que ce 3ème tome est le meilleur des quatre (car il ne faut pas oublier le tome « Origines »….Tome que je n’ai pas lu et que je ne lirai pas du coup, vu ma déception par rapport à ce dernier tome…). Je vous le redis, je suis perplexe vis-à-vis de tous ces avis dithyrambiques…

Dans la mesure où l’intérêt de ce livre résulte sur les divers mystères et autres intrigues, ma chronique va être majoritairement camouflée sous l’appellation « spoilers » pour ne pas vous gâcher votre plaisir de la découverte. Par contre, si vous avez déjà lu le livre, je vous invite grandement à lire ces parties floutées pour comprendre pourquoi j’ai finalement été déçue par ce 3ème tome.

Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-L’imagination de l’auteur : Même si certains éléments partent en sucette dans le livre (et je me suis parfois demandé pourquoi Victor Dixen introduisait ce genre d’éléments dans sa saga), je dois aussi reconnaître qu’il a beaucoup d’imagination. Les abeilles et la taupe, par exemple, sont de bonnes idées (selon les critères de la science-fiction et du thriller). Les graphiques pour illustrer certains éléments, comme les plans de la base New Eden sur Mars ou même le schéma du bras tatoué de Marcus étaient brillants aussi.

2#-Les conflits entre pays : Je ne sais pas à quel moment de l’année 2016 a été écrit ce dernier tome ou si cet élément a été rajouté entre temps, mais le fait d’avoir utilisé le terme « Ruxit » concernant la Russie, en écho avec le Brexit que nous avons réellement connu en juin dernier est plutôt insolite. Ce petit clin d’œil par rapport aux nouveaux mots que nous martèlent la presse ou les dirigeants de notre monde est plutôt révélateur de cette manipulation sournoise que nous subissons et qui semble s’accentuer de plus en plus (ou alors le peuple en a marre d’être pris pour un con ? Verdict en mai 2017…). Bref, pour ce qui est du terme « Ruxit », c’est drôle car si l’auteur l’avait utilisé dans son bouquin avant le 23 juin 2016, personne n’aurait vraiment compris immédiatement ce à quoi cela correspondait….Par contre, évidemment, maintenant que cette nouvelle expression (que l’on peut adapter sur chaque début de nom de paysest entrée dans les moeurs, tout devient clair….Après, faut-il s’en inquiéter ? Je me pose la question….Quoiqu’il en soit, on peut vraiment dire que Victor Dixen est un auteur qui vit avec son temps !

3#-Les autres candidats un peu plus mis en avant : Après ce qui arrive entre notre couple vedette Léonor x Marcus à la fin du 2ème tome, bien entendu, cela laissait de la place pour voir un peu plus les autres candidats s’exprimer et se montrer dans la lumière (enfin, pas trop non plus, quand même !). Les candidats masculins, notamment, ont bien réussi à sortir du lot et ont fait émerger leur personnalité. Alexeï, Mozart, Samson, Tao ou Kenji m’ont beaucoup plu dans ce livre et chacune de leurs révélations (de secrets ou de personnalité) m’ont tenu en haleine….Après, est-ce que certains éléments dévoilés avaient leur place dans l’intrigue et servaient l’histoire, je me pose la question, mais pour ma réponse, vous le verrez dans les éléments que je n’ai pas aimé dans ce livre, en spoilers….. 

4#-Les références culturelles : Phobos est une saga destinée principalement aux ados et aux jeunes adultes même s’il peut être lu par n’importe qui (la preuve, moi, une vieille de 38 ans !). J’étais adolescente quand le film « Thelma et Louise » est sorti et je dois dire que j’ai toujours été émerveillée par ce road movie féminin qui crie haut et fort son « girl power » (même si ça finit mal pour nos deux héroïnes, mais en même temps, ce sont elles qui furent maitresses de leur destin, de leur mort…)….Comme certains de nos héros dans Phobos….Pour ce qui est du chat de Schrödinger, je trouve cela très bien de la part de l’auteur d’avoir inclus cette petite note de culture scientifique dans son livre. Personnellement, je connaissais ce chat, mais je me doute bien que la plupart des jeunes lecteurs n’avaient jamais entendu parler de cette expérience scientifique ! Il faudrait que les autres auteurs destinés à écrire des livres pour les jeunes (ou moins jeunes !) suivent l’exemple de Victor Dixen. Si, en lisant un roman de science-fiction, (ou autre, peu importe !) il y a l’évocation d’un fait culturel et que les lecteurs ont la curiosité de rechercher ensuite sur internet (ou dans une encyclopédie, le quid, un dico etc) ce à quoi cela correspond, je pense que la culture générale des gens ne s’en porterait que mieux !....Et puis avec Internet, maintenant, nous avons tous la connaissance et la culture à portée de clic alors pourquoi s’en priver !

5#-La beauté de la couverture : Une chose que je ne peux pas nier, c’est le soin donné aux illustrations des couvertures des quatre tomes de cette saga. Léonor sur les trois tomes principaux et Marcus sur le Hors-Série « Origines ». C’est une pure merveille à regarder !  


Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
6#-Serena, THE come-back ! Le passage où Serena est dans le coma sur son lit d’hôpital et se retrouve «réveillée » par l’abeille qui entre dans sa gorge, abeille qui est arrivée par hasard dans la chambre à cause du bouquet de fleur de Barry Mirwood, c’était grandiose ! Cette putain de sale bonne femme complétement barrée m’a vraiment fait frémir de dégoût et d’effroi ! Déjà, par rapport à l’abeille qui se trace un chemin dans sa gorge (quelle horreur !) mais aussi parce qu’après cela, elle revient à elle et être prête de nouveau à en découdre…..Tout le monde sur Terre (et sur Mars) pensait qu’elle ne reviendrait pas d’entre les morts, mais les gens vraiment teigneux et mauvais ont la peau dure et Serena en est la parfaite illustration ! La déception, le choc ressenti par Léonor et ses camarades quand ils apprennent que Serena s’est réveillée fut un passage du livre les plus intenses que j’ai pu lire !

Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre :
1#-Passages descriptifs trop longs : En ce qui concerne les passages où  nous nous mettions à la place des téléspectateurs du monde entier qui regardent le programme Genesis, j’avoue que bien des fois, cela me gavait de les lire et je les sautais automatiquement….Comme de toute manière, ce qui était montré à l’écran était du pipeau (soit des mises en scène par les candidats « martiens », soit par celle de notre perfide Serena), je ne voyais pas trop l’intérêt de les lire. Phobos 3 aurait pu se lester d’une bonne centaine de pages, si ce n’est plus…..

2#-Les « démonstrations d’amour » caricaturales : Alors M. Victor Dixen, il faudra que vous vous amélioriez un peu en ce qui concerne les romances dans vos bouquins (en même temps, j’avoue, je n’ai lu que Phobos) mais franchement, des gens amoureux qui s’expriment comme vous faites parler vos personnages, je n’en ai jamais vu ! C’est cul-cul la praline et c’est mielleux à la limite de l’écoeurement ! Que ce soit avec le duo Andrew x Harmony, qui continuent à se vouvoyer malgré toutes les épreuves qu’ils vivent ensemble ou les deux hommes fous amoureux de SerenaArthur Montgomery et Orion Seamus, qui sont prêts à faire les pires folies pour elle, c’est vraiment trop caricatural et peu crédible ! Ca ne va pas, mais pas du tout, M. Dixen !

« Arthur Montgomery tente de poser sa main sur celle de son amante, mais elle se dérobe. -Oh, Serena ! implore-t-il. Excusez-moi. J’ai été stupide de penser qu’un vulgaire laquais comme ce Seamus pourrait s’interposer entre nous. Il pourra bien vous voir, vous parler autant que vous le voudrez, je ne m’en formaliserai plus. Voulez-vous bien me pardonner, ma tigresse ? Mon cœur est entre vos griffes. »

3#-Certains scoops qui ne servent à rien : Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! Je pense notamment à l’homosexualité de Samson…Qu’est-ce que cela apporte à l’histoire ? Samson et Safia sont des personnages plus que secondaires et finalement, qu’ils soient ensemble ou non, on s’en fiche un peu non ? Après, je me demande si l’auteur n’a pas cherché à être le plus consensuel possible en introduisant un personnage gay dans sa saga….Je n’ai rien contre l’idée mais finalement, cela n’apporte vraiment rien au récit et les coups d’éclat de Mozart puis ensuite d’Alexeï suite à ce coming out n’apportent rien de plus non plus…..Ce qui m’a particulièrement fait tiquer par rapport à cette homosexualité dévoilée, c’est justement, quand Samson le dit enfin en direct devant les caméras et que la réaction des représentants du programme Genesis c’est de répondre que c’est dommage qu’ils ne l’aient pas su avant sinon, ils auraient envoyé un autre candidat gay dans la nouvelle navette qui venait juste de partir pour les rejoindre…..WTF !….Donc, cela veut dire que si effectivement, ils avaient eu l’info plus tôt, ils auraient choisi un autre candidat gay et celui-ci aurait été obligatoirement obligé de se mettre en couple avec Samson, du coup, puisque les autres garçons sont hétéros ?!!!! Sans autre choix de partenaire vis-à-vis du speed dating qui constituait le concept de base ?!!!! …WTF !!!! Pour ce qui est des révélations sur l’ancien amour de Tao, Xia, qui est décédée accidentellement avant qu’il ne s’embarque sur le vaisseau…Mouis, et alors ? En quoi cela va-t-il changé le déroulé du récit ? A part que, du coup, entre Tao et FangFang, cela devient très froid, mais bon, on s’en fout, non ?….Après, oui, nous avons un peu de nouveautés suite à ces révélations avec la formation de nouveaux couples, dus à certaines affinités (et l’ellipse d’une année qui a fait évoluer nos personnages) et du coup j’ai aussi trouvé la réaction d’Alexeï totalement insupportable quand il apprend que Léonor se met avec Mozart et Tao avec Liz ! Pour qui il se prend, celui-là !!! Lui, il a eu la chance de tomber sur sa jolie bécasse, Kris, qui est aussi insipide qu’elle est cul-cul (je l’aurai baffée plus d’une fois dans ce tome ! Mais quelle bécasse, cette fille !!! Quelle bécasse !!!!!)….Purée ! Quel couple d’enfer que ces deux-là !….Pour le meilleur et pour le pire…Et le pire va vite arriver pour Alexeï quand sa douce poupée blonde va se transformer en psychopathe suite au déclenchement à distance de l’hypnose de Serena sur Kris….(ah ça, je ne l’avais pas vu venir ! Je n’aurais jamais soupçonné que ce soit elle la taupe annoncée depuis le 1er tome…Comme beaucoup, j’avais suspecté Kenji…).

4#-Le procès : L’idée du procès de Marcus était plutôt intelligente et logique puisque nos héros sont confrontés aux révélations de l’américain et ils ne savent pas quoi faire de lui. Après par rapport au déroulement du procès, je l’ai trouvé très caricatural avec certains de nos martiens très « à fond » dans le rôle qui leur était assigné….Un peu comme des gamins qui imitent les acteurs d’une série judiciaire américaine….Plus d’une fois, j’ai levé les yeux au ciel, notamment vis-à-vis de Safia qui prenait vraiment trop son rôle au sérieux….Les révélations de Liz, l’avocate de Marcus qui a osé faire tout dire sur l’homosexualité de Samson ont été un moment très pénible à lire pour moi….A la place de Samson, j’aurai étripé cette garce !!!!!!!!  Putain, la honte pour lui quand les caméras ont montré qu’il matait Mozart dans sa douche…..Gros moment de sollitude…..Bref, l’idée du procès était intéressante mais s’est terminée en vaste mascarade. En plus, quand on découvre à la fin livre que Marcus s’est infligé tout ça pour rien puisqu’il n’a jamais trahi ses compagnons, non mais franchement, qu’est-ce qui lui est passé par la tête ?....Désolée, mais je n’arrive vraiment pas à comprendre son comportement….

«-La parole est maintenant à l’avocat général, annonce Safia. Elle se tourne vers Tao, assis à côté d’elle, et ajoute aussitôt : « Compte tenu de son infirmité, la Cour l’autorise à plaider depuis le canapé. » Le grand Chinois hoche gravement la tête ».

5#-L’ellipse d’une année entière : Un an, c’est trop long ! Cette période n’est pas crédible, à mon sens, notamment vis-à-vis du traitement subi par Marcus qui va être emprisonné dans une pièce pendant une looooonnnnguuuuue année entière, à se voir recevoir sa nourriture et à se faire changer son pot de chambre quotidiennement par deux autres habitants de la base….Léonor n’ira pas une seule fois lui rendre visite !!! Putain !!!! Comment ces douze personnes peuvent vivre en vase clos durant une année entière sans péter un plomb vis-à-vis de tout cela ? Et pour ce qui se passe sur Terre, c’est pareil, cela semble peu crédible également. Après, je comprends que l’auteur ait eu besoin d’inclure ce laps de temps assez élevé pour l’élaboration de l’ascenseur et le recrutement des futurs prochains candidats, mais quand même, cela me gêne beaucoup. Autant vis-à-vis d’Harmony et d’Andrew qui continuent à se vouvoyer (pitié !!!!!!!!!!!!!!!) que de Serena qui œuvre dans l’ombre, mais surtout, j’en reviens à Marcus, ce n’est pas possible qu’il ne soit pas devenu fou furieux une fois que les autres le libèrent enfin pour qu’il parte se « suicider » sur Noctis Labyrinthus…
6#-La mort de Marcus et son isolement : Oui, j’en remets une couche puisque je viens de l’évoquer juste au-dessus, mais franchement, c’est du grand n’importe quoi ! Qui se sacrifierait en se faisant passer pour un « salopard égoïste » afin de se faire détester des autres et mourir sans leur faire de peine ?!!!!!! La dernière révélation de Marcus, quand il est dans la grotte martienne avec Léonor (qui a eu l’extraordinaire chance de le retrouver !....Vous le sentez mon sarcasme ? ) m’a vraiment laissée sur le cul car pour couronner le tout, ce parfait couillon n’a jamais été au courant du projet Noé !!!!!! Pourquoi a-t-il prétendu le contraire et a-t-il subit son emprisonnement durant une année entière !!!!! Tout ça parce qu’il se savait condamné par la mutation D66 et ne voulait pas que Léonor pleure sa mort ??????? Putain de bordel de merde !!!!!!!!!!!!!!!! Même s’il était condamné par sa maladie, ils auraient pu vivre une année heureux ensemble !!!! (car en plus de cela, sa maladie ne lui a laissé un an de répit…Un an à rester enfermer isolé des autres…). L’auteur veut nous faire passer Marcus pour un héros qui se sacrifie pour ceux qu’il aime (ou plutôt celle qu’il aime)…..Mouais……Alors je ne sais pas où il est allé chercher ce comportement suicidaire d’abnégation totale mais franchement, s’il voulait nous faire passer Marcus pour un grand héros romantique, c’est raté !!! En tout cas, pour ma part, ça n’a pas du tout fonctionné et à la limite, quand il est mort dans les bras de Léonor (perfect timing ! whoua !!!!...Oui, c’est encore du sarcasme….), et bah au lieu d’être triste pour eux et leur amour maudit, je me suis dit que c’était bien fait pour leur gueule à tous les deux ! A lui pour avoir « creusé sa propre tombe » et à elle pour l’avoir rejeté durant une année entière et ressentir finalement des remords au dernier moment……Moi qui aime tant la romance, ici, Victor Dixen nous sert une espèce de pitoyable histoire d’amour maudite qui n’existe que parce que les protagonistes le veulent bien….C’est surréaliste ! Je suis hyper déçue de la manière dont Victor Dixen a sacrifié – oui, sacrifié – ses deux personnages principaux….

« -Je te pardonne tes mensonges !!! je répète en criant plus fort. 
-Tu ne comprends pas…, hoquette-t-il, les larmes coulant le long de ses joues, traçant des sillons sur sa visière. Ce sont mes aveux qui étaient des mensonges !… Je… je ne connaissais pas le rapport Noé avant de monter dans la fusée ».

7#-Le scénario qui part en sucette : Que ce soit l’accession de Serena au poste de Présidente des USA, l’existence de sa prodigieuse sœur Gladys qui « fabrique » des clones de notre méchante préférée depuis des années, le déclenchement de l’explosion de la base, la mort d’Alexeï par la très tête à claque Kris, les questions sans réponse comme par exemple la mutation D66 dont souffrait Marcus et qui ne l’a pas tué au bout d’une année et le fait mourir comme par hasard quand il arrive à son but et a « vidé son sac » auprès de Léonor….Sans parler du couple très bizarre Kenji x Kelly avec lui qui pète une durite et part seul à l’extérieur de la base pour rejoindre je ne sais quels aliens, et elle, qui a cette maladie bizarre des globules rouges (et qui l’a toujours à la fin du livre), cette saga reste avec trop de questions, cette fin délibérément ouverte et les libertés scénaristiques de l’auteur m’ont vraiment stressée !!! Comment vont survivre les candidats maintenant que leur base a explosé ?!!!!!! WTF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et une fois revenus sur Terre, s’ils reviennent, est-ce que Mozart va subir la vengeance des dealers brésiliens qui veulent sa peau ? 

Pour conclure, la saga Phobos fut pour moi une œuvre intéressante avec des hauts et des bas… Serena McBee, la grande méchante de l’histoire m’a tenue en haleine durant tout ce 3ème tome. Son omniprésence dans le récit, ses coups d’éclat, ses manigances très vicieuses, son passé et tous les mystères entourant sa fille Harmony trouvent réponse dans ce 3ème opus. Même si c’était Léonor, la jeune francaise, que nous suivions à la première personne du singulier, c’est franchement Serena McBee qui a tenu la vedette jusqu’à la fin dans ce livre. Si vous aimez les thrillers et la science-fiction, vous aimerez ce 3ème tome. Par contre, si, comme moi, vous adorez la romance et les happy ends, vous allez sans doute tomber de haut ! Certes, il y a bien un peu d’amour dans ce monde de brutes, mais il faudra bien chercher et être patients….Et ce n’est certainement pas du côté de nos martiens que vous le trouverez ! Nos douze candidats n’ont jamais été plus en conflit dans ce 3ème tome suite aux révélations tonitruantes de Marcus à la fin du précédent volume. Les amitiés et les amours ne tiennent plus qu’à un fil….Quant à la fin de ce tome, l’auteur a choisi une fin ouverte qui me stresse énormément ! Un certain nombre de questions restent en suspens et je ne trouve pas cela normal !!! Certes, je ne peux nier le talent de conteur de Victor Dixen qui a, en plus, inclus un certain nombre de schémas explicatifs dans son livre (j’ai particulièrement apprécié le dessin du bras tatoué de Marcus), mais parfois, j’ai vraiment trouvé qu’il partait vraiment en vrille, notamment vis-à-vis du contexte politique américain qui surgit vers la fin du livre et qui va impacter sur la population mondiale….C’était un peu trop « too much » pour moi à ce niveau-là…Alors la question est : Est-ce que je vous recommande cette saga ? Oui, si vous aimez la science-fiction et que vous ne vous posez pas trop de questions sur la vraisemblance des faits relatés dans ce livre. Phobos est une saga de science-fiction destinée à la jeunesse, certes, mais il ne faut pas nous prendre totalement pour des imbéciles !....Personnellement, je le redis, ce 3ème tome a été fort en émotions et je ne nie pas le talent de l’auteur mais, en ce qui concerne mes goûts personnels de lectrice, je suis vraiment passée à côté et j’ai été très déçue par le sort qu’a réservé Victor Dixen à certains de ses personnages….Je mets un 15,50/20 pour ma lecture, en souvenir des deux précédents tomes que j’avais adorés et pour le travail d’imagination de l’auteur fourni dans ce dernier tome mais après, il faut aussi se mettre à la place des lecteurs qui se posent des questions (comme moi) sur le sort réservé à Kris, Kelly ou même Mozart (pour ne citer qu’eux)….Qu’ils restent sur Mars ou reviennent sur Terre, il faudra quand même qu’ils assument leurs actes et je pense vraiment que cette saga mériterait un tome supplémentaire pour résoudre tous ces mystères….


Ma note : 15,50/20

Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  



4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé cette saga et Victor Dixen a annoncé un 4ème tome à Montreuil.
    Sinon, j'aime beaucoup ton blog et les "zones spoil" de l'article m'ont beaucoup fait rire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info pour le 4ème tome de Phobos, Garance !!! Vu ce qui se passe dans ce tome-ci, je trouve que cela aurait vraiment été dommage que l'auteur s'arrête là, il y a trop de questions en suspens ! Bizzzz

      Supprimer
  2. ohlala mais je suis tellement d'accord avec toi ! je viens de finir le tome 3 et je suis mitigée et déçue !!! marcus mon perso favori mort ! qui plus est, était innoncent !!! mais en plus cette léonor qui ne lui rend pas visite !!! et malgré tout marcus qui dort sur sa robe !!! j'étais scandalisée que les pionniers le laissent croupir durant une année dans le noir complet !!!mais scientifiquement parlant tu pètes un câble un moment donné, c'est pas possible !! puis kenji mort aussi... et dire que j'avais espoir jusqu'à la fin que les deux reviennent et embarquent le cupido pff je suis troooop déçue !!! et mozart je peux pas le pifrer. surtout après ce qu'il a fait à harmony ?! et puis le passé de marcus je pige pas ! avec la femme de eden food qui a son gamin mais ??? vraiment je suis perplexe. le truc des clones c'est tiré par les cheveux aussi... brefje suis vraiment partagée. mais y a effectivement le tome 4 qui va sortir donc on aura sûrement des réponses, peut être même des réponses à ce qui se passe sur mars ? je ne sais pas. m'enfin ça n'empêche en rien à certaines choses qui n'auraient pas dû avoir lieu !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Osmonde, je suis contente de voir que tu partages mon opinion ! Pour ma part, ça m'étonnerait que je lise le 4ème tome annoncé. Sans Marcus, bof bof....J'attends de voir les avis qui sortiront sur ce prochain tome avant de me lancer dans la lecture mais fanchement, il faudrait vraiment un miracle pour que je me remette à Phobos....On verra bien...

    RépondreSupprimer