jeudi 18 août 2016

DEMONICA - Tome 6 : Brûlante rédemption


Larissa Ione
Les Editions Milady (2016)
Sortie originale 2013
450 pages

Synopsis :
Reaver est un ange au lourd passé et à l’attitude tout sauf angélique. Suffisamment puissant pour se battre aux côtés des meilleurs guerriers et assez fou pour risquer ses ailes au cours d’une mission en enfer... Car pour sauver Harvester, ange devenue démone sur ordre du paradis, de l’éternité de torture qui lui est promise, il devra l’enlever à Satan lui-même. Mais même s’il parvient à la tirer des flammes, le chemin vers la rédemption sera en enfer.


Ah, Reaver ! Cela faisait longtemps que j'attendais le tome qui lui serait consacré ! Car même si notre ange préféré s'est souvent fait remarquer dans l'univers créé par Larissa Ione (autant dans Demonica que dans Les Cavaliers de l'Apocalypse), il était urgent de connaitre enfin son histoire et surtout, de comprendre enfin la relation très spéciale qu'il entretient avec l'impétueuse Harvester...



"Reaver poussa un grognement de douleur et l’espace d’un instant, Harvester se délecta de sa souffrance. La malveillance créait une légère vibration qui se propageait le long de chacune de ses terminaisons nerveuses, alimentant ses centres du plaisir comme une drogue érotique. Décidément, l’A.D.N. de papa n’en finissait pas de se manifester. « Tu es un ange. Ta mère est un ange, et ton père, tout salopard qu’il est aujourd’hui, était un ange au moment de ta conception. Il y a plus de bien en toi que de mal même si Sheoul t’a transformée. Résiste, Harvester ! » Les paroles que Reaver avait prononcées dans la grotte lui revinrent brusquement. Sa mère… Elle n’était morte que trois siècles plus tôt, victime innocente d’un soulèvement mineur au Ciel, d’après Raphaël. Elle n’avait jamais su que Harvester avait chu volontairement, et le fait que sa mère n’ait pas appris la vérité avant de décéder était l’un de ses plus grands regrets".

Alors, hum....Que puis-je dire de ma lecture ? Ok, c'était sympa de me replonger dans cette saga, une année après le précédent tome sorti, mais voilà, j'ai été légèrement déçue....Non pas que l'histoire ne m'ait pas plu, mais il y a certains éléments qui m'ont décontenancée et d'autres qui m'ont laissée de marbre. J'en ai même été à interrompre un moment ma lecture pour lire un autre livre (Ce qui ne nous tue pas), ce qui n'est pas du tout dans mes habitudes, pour ensuite revenir à ce tome de Demonica, mais sans réel enthousiasme...Le soufflet était retombé....Du coup, mes 150 dernières pages ont été difficiles....Enfin, pour être honnête, il y a quand même un élément dans Brûlante rédemption qui m'a poussée à continuer ma lecture, c'est la rencontre entre Revenant et Blasphème.....Ouh la la ! c'est chaud ! Et comme le prochain tome sera consacré à ce couple, évidemment, l'auteure Larissa Ione n'a pas donné trop d'éléments mais franchement, le peu que j'ai lu sur eux, cela me donne trop envie de lire la suite !!!! (oui, malgré ma lecture "décevante" de ce tome-ci...).

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-Revenant et Blasphème : Comme je l'écrit juste au-dessus, je suis vraiment tombée sous le charme de ce futur couple ! Le fait que Revenant soit un personnage du côté des méchants, puisqu'il est le nouvel observateur, représentant de Sheoul, des Cavaliers de l'Apocalypse (en remplacement de Harvester "démise de ses fonctions"). Cela constitue un premier point séduisant pour le bonhomme. Son attitude macho et autoritaire vis à vis de Blasphème augure du muy caliente pour le prochain tome. Quant à Blasphème, c'est un personnage très discret pour le moment, nous savons juste qu'elle travaille à l'Underground General, qu'elle se qualifie comme un "faux ange" et que Eidolon, son patron (héros du 1er tome de Demonica) lui a conseillé de ne pas s'approcher de Revenant....Mais que cache-t-elle donc ? Et Revenant, après les révélations sur ses liens avec Reaver dans ce tome-ci, Wouah Wouah Wouah....Le 7ème tome de Demonica devrait péter du feu ! Je suis impatiente de le lire !!!!

"Une femelle blonde vêtue d'un ridicule uniforme violet avec des coeurs bleus sortit de la salle d'examen et il l'attrapa par le bras.
-Vous. Quand Limos pourra-t-elle quitter l'hôpital ?
-Lâchez-moi ou vous perdrez votre main, répliqua-t-elle d'un ton furieux, un sourire mauvais retroussant ses lèvres écarlates. Une menace vaine puisqu'un sort antiviolence protégeait l'établissement, mais c'était mignon à elle d'essayer. Il promena son regard sur le corps voluptueux de l'inconnue. L'uniforme et la blouse médicaux étaient loin d'en dissimuler autant qu'elle semblait le penser. Jolis seins. Il pouvait même les admirer tout en faisant mine d'être fasciné par son badge. Délibérément, il lui tint le bras cinq secondes de plus avant de la relâcher.
-Répondez-moi, docteur Blasphème.
-Allez vous faire voir. Elle s'éloigna à grands pas, et son petit cul ferme était si agréable à reluquer que Revenant n'était même pas en colère. Non, il était intrigué. Personne ne lui disait d'aller se faire voir. A moins d'être sûr de pouvoir se mesurer à lui. En matière de force physique ou de cruauté. Lorsqu'elle eut atteint l'extrémité du couloir, il se matérialisa devant elle, l'arrêtant sur ses pas.
-Répondez-, répéta-t-il.
-Vous n'êtes ni mon patron ni mon compagnon, donc je n'ai pas à répondre à votre impolitesse. Et si j'étais votre compagne, ma réponse serait un coup de lame dans les noix. Alors je vous le répète : allez vous faire voir. 
Il banda. Fort. A en avoir mal. Il imaginait sans peine cette tigresse dans son cachot, les poings attachés avec des liens de soie, la peau rosie par son fouet de cuir tandis qu'elle se soumettait à lui de toutes les manières  qu'il exigeait.
-De quelle espèce êtes-vous ? Elle se raidit comme s'il l'avait offensée.
-Je suis un faux ange. 
Curieux. Elle n'en dégageait pas les ondes. Ni ne se comportait comme tel. Les faux anges étaient connus pour leur caractère aguicheur, leur talent de séduction et leurs petits jeux malveillants. Sans parler de leur libido. Cette femelle aurait dû se frotter à lui comme une chatte en chaleur, attirée par sa noirceur et son pouvoir. Il était temps de tenter une approche différente.
-Si vous répondez à mes questions, je vous laisserai me sucer. En partie, il la testait avec sa proposition salace. En partie. Si elle voulait lui faire une pipe, il ne s'y opposerait pas. Il ui dirait précisément comment s'y prendre. Comment le lécher des bourses jusqu'au gland. Comment l'avaler dans les profondeurs de sa bouche et gémir en le faisant ressortir. Comment utiliser ses dents pour créer un équilibre entre le plaisir et la douleur. Il frissonna, contemplant toutes ces excitantes possibilités.
-Vraiment ? Tapant dans ses mains avec un enthousiasme exagéré, elle le gratifia du sourire le plus superficiel qu'il ait jamais vu.
-J'aurai la permission de mettre en bouche le tuyau à pisse d'un parfait étranger pendant que je m'esquinterai les genoux sur le sol ? Là, devant tout le monde ? Mince, ça va être dur de refuser ! Vous savez quoi ? Je préférerais bouffer du pudding à l'Ebola plutôt que de m'approcher de votre misérable petite bite. (Elle remua les doigts en passant à côté de lui). -Bye ! 
Oh, celle-là, il devait se la faire".

"-Et à propos d'ange, garde tes distances avec Revenant. Elle fronça les 
sourcils.
-Qui c'est, Revenant ?
-Le mâle qui était ici pour Limos. Grand. Fan de cuir. Longs cheveux noirs. Un connard.
Ah ! Oui, le connard ! A présent, elle se le remettait. Il lui avait généreusement permis de lui sucer la bite. Il ne doutait vraiment de rien ! Certes, il dégageait une aura de danger et de sexe, et si elle l'avait rencontré en boîte de nuit, elle l'aurait sans doute ramené chez elle. Sauf que c'est lui qui aurait mis sa bouche à profit. Pas elle. 
-Je n'avais pas l'intention de traîner avec lui, ni de faire quoi que ce soit avec lui. Pourquoi dois-je garder mes distances ? Le docteur baissa de nouveau la voix.
-C'est un ange déchu. Elle sentit son ventre se nouer. Un ange déchu s'intéressait à elle. De toute évidence, Eidolon ne s'était pas laissé berner par son apparence de faux ange, et même si cela lui déplaisait, au moins lui faisait-elle confiance. Les anges déchus, en revanche, représentaient une menace pour les siens. Ils chassaient les créatures de son espèce pour s'amuser.
-Compris, murmura-t-elle".

2#-Harvester : Personnage trouble depuis le début de la saga, nous avions perçu un peu plus de sa nature profonde dans le 4ème tome des Cavaliers de l'Apocalypse. En fait, Harvester n'est pas une garce mais une gentille fille qui joue les garces, nuance....Le fait qu'elle se rappelle de Yenrieth, l'homme qu'elle a aimé et qui l'a trahie sans se souvenir du visage qu'il avait est intéressant et surtout le fait que malgré les millénaires, elle lui soit restée fidèle  - sentimentalement parlant - et a toujours tenu sa promesse en rapport avec les cavaliers....Et à quel prix pour elle-même.... 

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
1# : Le 6ème tome de Demonica ou le 5ème des Cavaliers de l'Apocalypse ? !!! Selon l'édition française, ce tome consacré à Reaver fait partie de la saga Demonica et non des Cavaliers de l'Apocalypse....Si les tomes consacrés aux cavaliers avaient été numérotés comme la suite logique de Demonica, nous aurions suivit cet ordre de lecture....Hors, ce n'est pas le cas avec l'édition française....Du coup, Pour suivre réellement l'histoire, sans être spoilé par inadvertance, il est essentiel de commencer à lire les 5 tomes de Demonica, puis les 4 tomes des Cavaliers de l'apocalypse et enfin, de revenir à ce 6ème tome de Demonica.....OUH LA LA ! La prise de tête !!! Alors attentions, amis lecteurs, voici un gros warning : Si vous débutez dans l'univers de Larissa Ione à partir de maintenant, en 2016, à la sortie de ce 6ème tome et que vous lisez les 6 tomes à la suite, vous n'allez rien comprendre entre ce qui va être écrit dans le 5ème tome et ensuite dans le 6ème tome....Et pour cause, vous aurez les 4 tomes des Cavaliers de l'Apocalypse en gros trou manquant dans l'intrigue ! Franchement, ce n'est pas sérieux de la part des éditions françaises ! Pourquoi n'avoir pas suivi la logique des titres des éditions US, qui eux, ont suivi les directives de l'auteure au lieu de faire ce distinguo entre Demonica et les Cavaliers de l'Apocalypse.....Franchement, cela m'agace profondément ! 



2#-Surenchère lassante de sévices à Sheoul : Dans la mesure où Harvester avait "accepté" de payer ses fautes en allant à Sheoul dans le précédent tome, je me doutais bien qu'une partie de Brûlante Rédemption se déroulerait en Enfer....Après, cela m'a un peu fait penser à une autre saga, Les ombres de la nuit, où certains tomes étaient aussi consacrés à des lieux "peu fréquentables et où règnent mille tourments...". Ce qui m'agace au plus haut point dans ce genre littéraire, ce que puisque les personnages sont des êtres "immortels", ils en bavent souvent un maximum avec des tortures incessantes, les tripes à l'air, la peau écorchée, quand ce ne sont pas les yeux qui sont arrachés....Et tout repousse à chaque fois....Comment ne pas devenir cinglé ? Du coup, le fait que Harvester ait subit d'ignobles sévices durant des mois causés par son "papa" Satan, cela m'a laissée de marbre....Bien entendu, j'ai parfois frémi en lisant certaines tortures mais vu que la demoiselle y survivait à chaque fois et n'avait pas l'air d'être si traumatisée que cela, je ne vois pas pourquoi j'aurais été plus bouleversée qu'elle.....C'est vraiment le reproche que je fais aux auteurs de ce genre littéraire : ils exagèrent un peu trop les sévices et passent trop vite sur les traumatismes qui devraient être causés par ces mêmes sévices....Cela discrédite les personnages et on a tendance à mettre de la distance affective entre eux et nous, lecteurs.....

3#-Le passé révélé de Reaver et de Harvester : Je pense que c'est sans doute ce détail qui m'a fait basculer dans le léger désintérêt de ma lecture....Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
Reaver, quand il était encore Yenrieth était un gros connard fini !!!!!!! J'ai vraiment été trooooooop déçue par son comportement, surtout vis à vis de Verrine alias Harvester ! Le fait qu'il avait la belle Verrine qui l'aimait inconditionnellement mais qu'il ait couché avec Lilith sur une pulsion (cela dit, c'est grâce à ce coup de quéquette que les quatre Cavaliers vont êtres conçus....C'est donc un mal pour un bien...)....Mais justement, cet imbécile ne savait rien de sa paternité et apprend ensuite que Verrine-Harvester était au courant dès le début et il va lui faire payer de la plus pire des façons, à savoir coucher enfin avec elle - qui était vierge et se préservait depuis toujours pour lui - et après avoir tiré son coup, il la largue en lui disant qu'il la dégoûte.....Argh putain !!!!!!! Mais ce mec est vraiment un gros crevard ! Finalement, c'était vraiment bien fait pour sa gueule qu'il perde la mémoire !!!!! J'ai du mal à réaliser que Reaver soit la même personne que ce vil Yenrieth ! Je n'en éprouve que plus de sympathie pour Harvester, qui, malgré cette horrible trahison, va consacrer son existence toute entière à "protéger" les enfants de Yenrieth, c'est à dire les Cavaliers de l'Apocalypse, quitte à vendre son âme au diable.....Cela dit, en y repensant, c'est comme même un peu tordu l'amour qu'elle lui porte....Une femme amoureuse normale n'aurait-elle pas respecté son amour propre et n'aurait-elle pas tiré une croix sur cet amant tout pourri ?.....Personnellement, à la place de Verrine/Harvester, si j'avais surpris Yenrieth/Reaver en train de copuler sur l'herbe avec une autre femelle, je l'aurais rayé de ma vie purement et simplement.....Je n'aurais pas continué à jouer les petites anges amoureuses pendant des décennies avant que l'autre connard apprenne qu'il est "papa" et qu'il me reproche de ne lui avoir rien dit dès le début !......Ok, on peut comprendre que Yenrieth se soit senti "trahi" par le mensonge (ou plutôt le secret non révélé) de Verrine, mais il pourrait aussi se mettre à sa place et comprendre que elle, elle ait pu être blessée par le fait de les avoir surpris en pleine action, lui et Lilith......Bref, vous l'aurez compris, l'histoire d'amour entre Harvester et Reaver est basée sur un passé très tordu et des rancoeurs énormes....Même si les Archanges ont jeté le sort d'amnésie et que personne ne se souvient de Yenrieth, Verrine/Harvester, elle, grâce à leur serment et leur lien de sang (fait quand ils étaient encore amoureux), garde au fond d'elle-même le sentiment qu'elle doit protéger les enfants de  l'homme qu'elle a aimé....même s'il était le roi des connards.....

Pour conclure, je ressors un peu mitigée de ma lecture de ce 6ème tome de Demonica. Même si celui-ci réunit énormément de personnages croisés depuis le début de la saga ainsi que de son spin-off consacré aux Cavaliers de l'Apocalypse, les révélations sur le passé de Reaver m'ont énormément déçue. J'ai néanmoins apprécié les péripéties inventées par l'auteure qui continue toujours son récit dans une logique scénaristique de lutte incessante entre le Paradis et l'Enfer (Sheoul). Et je dois dire que je suis tombée sous le charme de Revenant et de sa rencontre avec la jolie Blasphème qui semble pour le moment peu sensible à son aura de bad boy.....Et cela tombe bien car c'est ce couple qui sera traité dans le prochain tome ! Bref, Brûlante Rédemption ne fait pas partie de mes tomes préférés de la saga, même si, pourtant, j'en attendais beaucoup (et peut-être trop, en fait, d'où ma déception)....Cela dit, vu le peu que l'auteure nous a fait lire sur Blasphème et surtout sur Revenant (que de révélation !), je peux prédire sans me tromper que le 7ème tome de Demonica devrait me réconcilier sans soucis avec cette saga ! 

"-Coucou. (Gem glissa un mot et une rose noire dans la paume de Blasphème). Quelqu'un a laissé ça pour toi. Quel romantique ! Elle salua Tavin d'un signe de la main et lança : - J'y vais ! A plus tard. Blasphème l'entendit à peine. Son regard était collé au papier, à l'écritre cursive qui lui glaça les veines. Enfin, façon de parler, puisqu'elle se piqua sur les épines de la tige et que son sang s'écoula sur son poignet avant de goutter sur le papier. "Je te verrai bientôt. Très bientôt. C'était signé "Revenant".



Ma note : 16/20


Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire