jeudi 30 juin 2016

LES OMBRES DE LA NUIT - Tome 10 : Lothaire


Kresley Cole
Les Editions J'ai lu (2014)
Sortie originale 2012
607 pages

Synopsis :
Vampire sanguinaire, guidé par son insatiable appétit de vengeance, Lothaire s’est juré qu’il s’emparerait un jour du trône de la Horde. La haine qui le dévore depuis l’enfance inspire la terreur à tous, et on le croit volontiers sans cœur. Pourtant, il a offert son amour à Saroya la Faucheuse d’Âmes, qu’il vénère plus que tout. Or, victime d’une malédiction, cette dernière a besoin d’un corps charnel pour se réincarner. Et elle a jeté son dévolu sur la ravissante et innocente Elizabeth, à qui Lothaire devra, tôt ou tard, ôter la vie. Pour celui qui a fait couler tant de sang, cet acte devrait être un jeu d’enfant. Et pourtant



Lothaire, Lothaire, Lothaire....Mon p'tit Lolo.....Voilà le tome que j'attendais depuis le début de ma lecture de la saga Les ombres de la nuit, consacré à « L’Ennemi de Toujours » comme s’est auto-proclamé Lothaire et je dois dire que je ne suis pas déçue….A la différence que, contrairement à ce dont je m’attendais, ce n’est pas Lothaire qui m’a tapé dans l’œil dans ce tome, mais la délicieuse Elizabeth, cette jeune humaine qui n’a pas la langue dans sa poche et qui m’a bien fait rire avec ses réparties bien senties. Cette jeune femme n’a peur de rien et certainement pas de notre vampire russe….J’ai vraiment passé un super moment de lecture que je ne peux que qualifier de coup de cœur ! En plus, cherry in the cake, nous avons aussi le plaisir de revoir le jeune Thad, qui est à moitié vampire, je vous le rappelle, alors que demander de plus !



Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-Elizabeth : Comment ne pas aimer la jeune Elizabeth ? Il faut dire que son histoire est totalement ahurissante ! La jeune fille est une « montagnarde », qui a l’habitude de vivre à la dure, entourée de sa famille dans son village minier. Elle est un jour possédée par une sale déesse de la mort, vénérée par les vampires qui ne peut « exister » que dans le corps d’êtres humains. Quand Soraya prend le contrôle du corps d’Elizabeth, la jeune fille « s’efface » et quand elle reprend le contrôle de son corps, elle ne se souvient plus de ce qui s’est passé durant son moment d’absence…..Et comme Soraya est une déesse de la mort, son trip, c’est de massacrer les gens, bien évidemment !…..Mais voilà, aux yeux de la justice humaine qui va être obligé de payer les pots cassés et répondre de ces crimes ? Elizabeth, bien entendu. Cette courageuse jeune femme veut mourir car elle a compris que c’était la seule manière de se débarrasser de la possession exercée par Soraya. Cette abnégation et ce sens du sacrifice m’ont vraiment touchée car son comportement est vraiment remarquable venant d’une jeune fille qui a alors 19 ans….Evidemment, c’est sans compter sur l’intervention de Lothaire qui a reconnu Soraya comme étant son âme sœur…..Il va laisser « moisir » Elizabeth durant cinq ans en prison, car il pense que là-bas, elle (ou plutôt Soraya), sera en sécurité, le temps qu’il trouve une solution pour que la déesse prenne l’entière possession du corps de la jeune femme…..Et cette solution, c’est l’anneau de La Dorada que Lothaire avait piqué à la momie en pleine jungle amazonienne dans le tome 7 et qu’il avait perdu dans le tome 9…..Pour revenir à ce tome actuel, j’ai vraiment adoré la manière dont Ellie s’adresse à Lothaire car il faut dire que l’auteure Kresley Cole nous a toujours présenté le charismatique vampire comme un être impitoyable et cynique au possible…..Du coup, le voir se faire prendre des grosses vannes de la part d’une jeune humaine, c’est vraiment hilarant ! Puisque Elizabeth sait qu’elle va mourir, elle n’a plus rien à perdre et va donc à fond au niveau des provocations….Pour notre plus grand plaisir de lecteurs !

« C’était une première. Soraya soupira. Elizabeth aurait dû être honorée d’avoir été choisie pour abriter son essence, pour être le temps de son divin esprit vampirique. Soraya baissa les yeux sur le corps qu’elle avait volé. Elle avait dû se battre avec Elizabeth pour l’habiter. Elle se battait encore, d’ailleurs. Peu importait. Après des siècles passés à devoir se glisser dans la peau de vieux grincheux bossus ou de mégères à tête de cheval, elle avait enfin trouvé le corps parfait avec Elizabeth. Soraya finirait par venir à bout de sa résistance, elle en était certaine. Le temps et l’expérience avaient nourri sa sagesse, elle avait certains dons, et elle pouvait compter sur un allié de poids, Lothaire, l’Ennemi de Toujours ».

2#-Le passé de Lothaire : On ne peut pas dire que notre héros ait eu une enfance des plus heureuses…..Assister impuissant au viol et au massacre de sa mère Ivana Dace par une bande de paysans humains, y’a mieux pour commencer dans la vie....On en apprend énormément sur les vampires, et sur les origines nobles de Lothaire – Du coup, cela me donne aussi envie de lire le spin-off de la saga qu’a écrit l’auteure, qui est consacré aux Daces, famille légendaire de vampires dont fait partie Lothaire et dont nous avons un petit aperçu dans ce tome-ci….

« -Je suis tombée si bas, Lothaire. Quand tu penseras à moi, ne te souviens pas de cela. A chaque poignée de neige mêlée de glace, le trou s’agrandissait. Tu es fils et petit-fils de roi. Ne l’oublie jamais ! Quand la peau de ses doigts commença de tomber, il voulut l’aider, mais elle lui donna une tape sur les mains, un air un peu fou. Enfin, elle l’attira dans le trou qu’elle venait de creuser. –Viens ici. Cache-toi.
–Je dois creuser plus, mère. Il n’y a pas assez de place.
-Si, murmura-t-elle. Il y a assez de place. Et je vais faire en sorte que tu sois à l’abri. Il ouvrit dans les yeux. Elle allait se battre contre eux ?
-Téléporte-toi loin d’ici toute seule, dit-il, bien qu’il sût qu’elle était déjà trop puor y parvenir.
-Jamais ! Quels serments m’as-tu faits ?
-Mère, je….Elle montra les crocs. Ses yeux étaient devenus noirs.
-Tes serments ! Je veux les entendre !
-J’ai juré de tuer Stefanovich. Et de monter sur son trône.
-A qui feras-tu confiance ?
-A personne en dehors de ton père et de ma reine. D’autres larmes roulèrent sur les joues d’Ivana.
-Non, à ta reine seule, Lothaire. Serghei et les Daces nous ont abandonnés aujourd’hui.
-Pourquoi ?
-J’ai attiré les mortels trop près, dit-elle dans un sanglot. Il a choisi son royaume et le secret de son emplacement plutôt que nos vies. Je dois payer pour mon arrogance et mon manque de clairvoyance. Il a fait de moi un exemple. La panique s’empara de Lothaire.
-Comment te retrouverai-je ? Que dois-je faire ?
-Une fois les humains partis, ma famille viendra te chercher. Sinon, tu devras faire tout ce qu’il faut pour survivre. Souviens-toi de ce que je t’ai enseigné ».

« Il lui sembla que plusieurs heures s’étaient écoulées quand les cris d’Ivana se turent. De nouveau, il chercha à voir autour de lui. Il crut apercevoir des volutes de muée, puis sentir l’odeur de chair brûlée. C’était l’aube. Les cris reprirent. Tandis qu’elle brûlait, Ivana hurla en langue dace : -N’oublie jamais, mon prince ! Venge-moi ! D’autres paroles suivirent, mais il ne les comprit pas. Puis, il y eut des sons inintelligibles….des hurlements d’agonie. Il y a répondit dans un sanglot, en psalmodiant son serment, auquel il ajouta celui-ci : -Je jure de faire brûler vif le roi des Daces ».



3#-Les deux alliés d’Elisabeth : Il y a d’abord Thad, mon petit chouchou, que nous avons aperçu pour la première fois comme compagnon de cellule de Regin la Radieuse et de Natalya la fey dans la prison de l’Ordre tenue d’une main de maître (on peut le dire) par Declan Chase. Notre sexy lycéen américain de 17 ans, après sa période de stupeur, avait repris du poil de la bête et était devenu fan du sombre Lothaire…Notre filou de vampire l’avait d’abord utilisé – comme il utilise tout le monde, car Lothaire n’a pas d’amis, juste des alliés éphémères qu’il peut toujours trahir d’un moment ou à un autre…..Thad a apporté beaucoup de fraîcheur dans ce tome, son amitié pour Ellie a été vivifiante, et son amitié pour Lothaire…Attendrissante ! Oui, j’ai vraiment été touchée au cœur de voir Lothaire devenir un peu plus « humain » et envisager d’avoir enfin un ami fidèle et sincère…..Pour un homme qui a toujours été trahi ou craint par les autres, c’est une grande première ! L’autre alliée d’Elizabeth, c’est Balery, alias "Sorcière", comme la surnomme ainsi cyniquement Lothaire.....Cette jolie fey avait eu un rôle secondaire dans le tome 6, consacré au démon Rydstrom et à la sorceri Sabine. C’est donc un vrai plaisir de la revoir ici, car déjà, on voit que l’auteure américaine ne laisse rien au hasard et n’oublie pas ses « seconds rôles »…..Et puis, je dois dire qu’il y a un objet magique que possède Balery qui me fait rêver, c’est son panier qui sort n’importe quelle nourriture souhaitée ! Le pied si cela pouvait exister vraiment ! En tout cas, notre chère Ellie ne se prive pas de l’utilisation de ce fantastique objet !

"-Il fallait s'y attendre, Thaddeus.
-Mes amis m'appellent Thad. 
L'Ennemi de Toujours conversant avec un ado appelé Thad, amateur de foot et scout à ses heures ? Enfin, avec une créature mi-fantôme, mi-vampire nommée Thaddeus. Lotahire préférait ça. Pour son standing. Mais de toute façon....
-Nous ne sommes pas amis, dit-il avant de se rembrunir. Ces mots lui avaient brûlé la gorge, comme s'il avait menti. Comment était-ce possible ? Thaddeus était tout le contraire de Lothaire. Un brave gamin puceau dévoué à sa famille et à ses amis. En dehors du fait, que, comme Lothaire, il passait pour être carrément beau mec - enfin, bien moins que le vampire, quand même -, ils n'auraient pas pu être plus différents".

4#-L’humour : En effet, je crois que c’est le tome qui m’a le plus fait rire, sans doute à cause du contraste socio-culturel entre Ellie et Lolo. Le coup du marcel que Lothaire est obligé de porter chez sa « belle-famille » m’a vraiment achevée, sans parler de son dégoût des oursons en peluche avec des yeux en boutons de couture….Voir Lothaire se faire « humilier » et malmener ainsi dans sa fierté a été vraiment un plaisir à lire car jusqu’à maintenant, et ce, depuis le 1er tome où il est apparu, c’est toujours lui qui avait le dernier mot face à ses opposants et parfois ses remarques pouvaient être très blessantes et hautaines…..Au moins, avec Ellie Pierce, il a vu ce que c’était que d’être de l’autre côté de la barrière…..

"-Quand tu rapporteras mes 'tentatives maladroites' à Soraya, n'oublie pas de lui raconter le moment où je t'ai chevauché comme un étalon paresseux et où tu as juté dans ton froc plus vite qu'un gamin de quinze ans qui malaxe un nichon pour la première fois, dit-elle en jetant le pantalon dans la cabine de douche et d'ajouter : Il a besoin d'une bonne lessive, celui-là. Puis elle tourna les talons et sortit d'un pas tranquille. Il la regarda disparaître. Et un large sourire se dessina sur ses lèvres, sans la moindre trace d'ironie".



5#-La scène sensuelle la plus hot de la saga jamais lue : Ce n’est plus un secret pour personne que Kresley Cole a vraiment le chic pour nous pondre des scènes olé olé d’une intensité incroyable (mais attention, ce n’est jamais vulgaire !) et dans ce tome, oh la la la la ! Si je vous dis que Elizabeth est vierge, que Lothaire est un vampire, qu’il ne peut pas la pénétrer avec son sexe car elle est humaine et qu’elle ne résisterait pas à ses assauts, qu’est-ce qui reste comme autre éventualité ?......Je vous le rappelle, Elizabeth est vierge et souvent, les jeunes filles saignent quand on leur perce leur hymen….Et Lothaire, en tant que vampire, aime boire du sang….voili voilou…..A vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent dans vos cerveaux de petits coquins ! En tout cas, c’est chaud entre Lolo et sa « Lizvetta », comme il l’aime la nommer !

6#-Les hésitations de Lothaire entre Ellie et Soraya : En effet, depuis qu’il a rencontré Soraya (dans le corps d’Ellie) quelques années auparavant, il a naturellement décrété que la déesse lui était destinée, qu’elle était son âme sœur puisqu’elle a réussi à « l’animer »….Il est impensable pour lui que ce pourrait être Elizabeth Pierce, la petite humaine montagnarde qui pourrait être son âme sœur  - vu la haine qu’il éprouve pour les humains depuis le massacre de sa mère, on peut le comprendre - et comme Soraya ne dit rien pour le contredire dans cette idée, car elle a besoin de lui, Ellie est vraiment en mauvaise posture quand on fait sa connaissance au début du livre….Mais voilà, le petit hic dans cette histoire c’est que Soraya déteste les hommes (les mâles, pas les humains, je veux dire….Enfin, si, elle hait aussi les humains, c’est vrai…). Et puisque elle déteste le sexe (qui créer la vie….Ce qui est insupportable pour une déesse de la mort, bien évidemment), du coup, Soraya a été ravie de tomber sur le corps de la jeune et vierge Elizabeth, qui est, en plus, bien faite de sa personne….Mais voilà, il y en a un autre qui est bien content du joli et charmant « réceptacle » de la possession de Soraya, c’est Lothaire…Et il n’attend qu’une chose, c’est de pouvoir consommer son amour avec son âme sœur…..Soraya est une déesse très maligne et va le faire « languir » grâce à des excuses toutes trouvées pour ne pas avoir à passer à la casserole…..Oui, mais…La petite Ellie, elle, elle aime flirter avec les gars ! Et d’ailleurs, quand elle était plus jeune, c’était une spécialiste des frottis frottas sur les parkings avec les garçons de son lycée….Vu son caractère enflammé, si elle n’a pas perdu sa virginité à 24 ans, c’est surtout parce que notre pauvre héroïne s’est quand même tapé cinq années de taule dans le couloir de la mort (avant d’être secourue contre son gré par Lothaire)….Bref, Ellie est chaude comme la braise et en manque de contacts masculins depuis cinq ans…. Lothaire l’attire, même s’il se comporte souvent comme un sale con avec elle – Il lui a clairement fait comprendre qu’il n’avait qu’un but : que le corps d’Ellie appartienne totalement à Soraya (Ce qui signifie la disparition de l’âme de la jeune femme)…..Et bien oui, malgré tout ça, Ellie ressent une très forte attirance sexuelle pour le vampire….Qui lui, veut rester fidèle à sa « future épouse » Soraya….Mais bon, c’est vrai que la petite humaine lui échauffe bien les sangs et qu’il se laisserait bien tenter….Ellie va donc très vite comprendre que c’est sans doute par le sexe qu’elle va arriver à faire pencher la balance en sa faveur, si elle veut sauver sa peau (et son âme, par la même occasion…). De par ce fait, j’ai vraiment adoré l’intelligence dont a fait preuve Elizabeth qui a un instinct de survie surdéveloppé…..Son bagout et son sans-gêne sont formidables comme par exemple avec La Dorada, quel bon moment de lecture ! Aaaagh ! Je l’adore cette fille ! Girl Power !

« -Comme je te l’ait dit il y a quelques années, Lothaire, je ne te céderai pas ce corps tant qu’il ne m’appartiendra pas pleinement. Il redressa la tête et plongea son regard dans le sien.
-Et comme je te l’ai dit Soraya, je ne peux pas te prendre tant que tu n’es pas immortelle, car ma force risquerait de te tuer. Mais il existe d’autres moyens de se donner du plaisir l’un à l’autre. Sale primate libidineux ».

7#-Les liens entre Lothaire et Nïx : On ne présente plus Nïx, la Valkyrie déjantée qui oeuvre depuis le début de la saga pour rapprocher les couples unis par la destinée.....Sous ses airs de folle-dingue, il se cache bien évidemment quelqu'un aux aspirations bien plus profondes et sérieuses et franchement, j'ai hâte que Kresley Cole fasse enfin un tome dont elle sera l'héroïne principale.....En tout cas, dans ce tome 10, on en apprend plus sur les liens qui unissent Lothaire et Nïx.....Et....C'est troublant....

Ce que je n’ai pas aimé dans ce tome :
Le comportement parfois très limite de Lothaire : Ok, nous savions tous que ce vampire n’était pas un enfant de chœur, mais quand même, parfois, j’ai été déçue par son comportement plus qu’égoïste….Evidemment, il a des circonstances atténuantes qui peuvent expliquer ses agissements, vu les traumatismes qu’il a vécus durant son enfance, mais quand même, Elizabeth n’est pas un pushing-ball émotionnel sur lequel il peut décharger toute sa hargne  ! Attention zone spoiler (cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance). Le truc qui m’a fait le plus tripper dans ce tome-ci, c’est bien évidemment la « décapitation » de Lothaire par Ellie quand celui-ci l’a poussée à bout une fois de trop….La jeune femme, transformée en vampire, contre son gré par Lothaire – qui, encore une fois, a agit en égoïste – a réagit instinctivement, avec sa nouvelle force, sans réfléchir aux conséquences….D’ailleurs, au début, elle a vraiment cru l’avoir tué définitivement…..Cette nana déchire un maximum et évidemment, cet acte incroyable va faire le tour du Mythos ! La relation entre Lothaire et Elizabeth a été constamment ponctuée d’affrontements et de réconciliations durant tout le tome ….C’était palpitant et surtout, il y avait toujours des prétextes pour l’un ou l’autre de se venger de leurs crasses respectives ! Ouf, pour nous lecteurs, il n’y a pas eu une seule minute de temps mort ! Cela dit, la mauvaise foi et l'aveuglement de Lothaire m'ont souvent fait lever les yeux au ciel ! Mais bon, pour un vampire millénaire qui a toujours pensé être le meilleur et qui méprise les humains, c'est sans doute un peu normal qu'il ait du mal à se faire à l'idée qu'Ellie est la femme de sa vie, sa reine....

Pour conclure, Il y a tant à dire sur ce 10ème tome consacré au charismatique Ennemi de Toujours, Lothaire ! Même si notre vampire russe a été égal à lui-même et ne m’a pas déçue sur l’ensemble du livre, je dois tout de même dire que c’est Ellie Pierce, la jeune humaine qui abrite soit-disant son âme sœur, la déesse vampire Soraya, qui m’a charmée durant toute ma lecture. Cette fille est courageuse, nature, spontanée, elle a aussi un cœur d’or mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ! C’est une héroïne de livre remarquable et il fallait bien une fille de cette envergure pour tenir tête à notre Lolo ! Ma lecture a bien évidemment été un coup de cœur ! On n’est jamais déçu avec l’auteure américaine Kresley Cole et je dois dire pour que ce 10ème tome consacré à l’un des personnages les plus charismatiques de la saga, elle a fait fort ! Bravo !



Ma note : 18,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :


  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire