samedi 23 avril 2016

DIARY OF REBIRTH - Tome 3 : Résister

Bridget Page
Auto-édition 2016
350 pages

Synopsis :

Annabelle et Greg découvrent la complicité et goûtent au bonheur simple de s’aimer au grand jour et de bâtir de doux projets d’avenir...Mais la destinée ne semble pas disposée à leur faire de cadeau et un drame effroyable va tout remettre en question : la confiance, l’amour, l’espoir de voir leur histoire se clôturer sur un happy end.La haine, la vengeance et la folie font irruption dans leur existence sans y être invitées et brouillent les cartes. Qui est cette femme qui, au mépris de la vie, mettra tout en œuvre pour saccager leur amour ?Le désir quasi obsessionnel de Greg d’assurer la sécurité de sa belle va se retourner contre lui de la plus douloureuse des manières. Annabelle et Greg vont devoir affronter des défis dont ils pourraient bien ne pas sortir indemnes, des chagrins qui vont les déchirer et des dangers auxquels ils devront faire face. Le bonheur a un prix et il se paie cash.

Ce 3ème tome, Résister, est la conclusion des aventures tumultueuses d’Annabelle et de Greg. Comme à son habitude, l’auteure française, Bridget Page, nous souffle le chaud et le froid durant tout le roman. Les menaces que nous pensions terminées à la fin du précédent tome continuent toujours à planer sur la tête de nos deux héros qui ont, on peut le dire, une histoire d’amour qui n’est pas de tout repos ! (loin de là !!!)….Bien entendu, ce genre d’histoire ne se termine jamais de manière négative mais pour qu’Annabelle et Greg accèdent enfin au bonheur, ils vont en baver avant dans ce 3ème tome, croyez-moi !

Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-Les drames qui s’enchaînent : la trilogie Diary of rebirth ne raconte pas une histoire d’amour à la Harlequin, c’est clair et net. Il y a beaucoup de noirceur dans cette saga. Beaucoup d’événements qui vous prennent aux tripes et qui vous font réfléchir sur le comportement de la justice française, le sort des victimes plutôt que le « bien-être » des criminels et donc, par ce fait, sur le choix « moral » de se faire ou non justice soi-même….Ce qui m’a plu dans ce 3ème tome, c’est que « vicieusement », l’auteure, Bridget Page, nous dépeint un début de livre où nos héros nagent dans le bonheur et dans la préparation et l’attente d’événements heureux et positifs….Tout cela cache évidemment de grosses catastrophes à venir, des larmes et du sang qui finissent pas arriver quand on s’y attend le moins (même si on est toujours au taquet, quand on lit ce genre de livre un peu « thriller »)…..A partir du moment où nos héros commencent à être bousculés, ébranlés dans leur bonheur, c’est le cercle infernal des réactions en chaîne qui les blessent au plus profond de leur être…..Du coup, si vous aimez voir souffrir les personnages dans vos lectures, vous apprécierez ce 3ème tome, mais si vous vouliez une romance de Bisounours, passez votre chemin !



Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez sur le texte en surbrillance !
2#-The come-back of Ava Brown : Bon, ça n’a pas été une grande surprise pour moi de revoir débarquer la folle furieuse du 1er tome ! Cela dit, ce personnage, que j’ai pris plaisir à détester depuis le début de la saga, m’a aussi émue avec sa mort spectaculaire ! Les chapitres écrits de son point de vue nous ont permis, à nous lecteurs, de cerner un peu plus la personnalité de cette femme….Après, je ne lui trouve aucune excuse par rapport à sa jalousie et son obsession maladive dignes d’une Glenn Close dans « Liaison fatale ». Son passé amoureux datant de l’époque où elle était étudiante est certes triste pour elle, mais si tout les gens qui se font larguer et tromper en amour devaient tourner psychopathe dominateurs, la moitié de la planète serait envahie par des fous furieux ! Il est aussi intéressant de voir que sa sœur est aussi « spéciale » qu’elle et comme on dit, le monde est petit….

3#-Tension entre Greg et Annabelle : Alors, je dois avouer que les réactions d’Annabelle m’ont plus d’une fois énervée…Le pompon a été quand elle a reproché à Greg d’avoir envoyé Ava dans un bordel péruvien comme punition….Ok, c’était peut-être pas très judicieux de sa part vu qu’Annabelle en sait quelque chose sur les « rapports à la chaîne », mais comme Greg le fait si bien remarquer, la personnalité d’Annabelle n’a rien à voir avec celle d’Ava et à la limite, Ava s’en est plutôt bien sortie là-bas et n’a jamais été une vraie « victime »….Cela dit, comme le dit si bien Mylène Farmer dans sa chanson « Je t’aime Mélancolie », : « La mauvaise herbe nuit car elle ne meurt jamais »…..Bah oui, si Ava avait été supprimée par l’autre gros mafieux dès le début, bah elle n’aurait pas eu cette opportunité de retomber sur ses pattes grâce à son charme et à son charisme sexuel…..Et Antoine, le père de Greg, ainsi que le bébé à venir de notre jeune couple ne seraient pas morts…..Donc, oui, il faut éradiquer la mauvaise herbe car si on en laisse un bout, si minime soit-il, même une racine cachée au fond de la terre, elle reviendra toujours…..Et généralement, sa vengeance est terrible…..Et pour le coup, Ava nous a sorti le grand jeu et a été à la hauteur de sa réputation de « grosse salope sans cœur » !

4#-Le style d’écriture de l’auteure : En effet, il y a beaucoup de belles formules dans ce 3ème tome. Parfois, il suffit juste d’une certaine ponctuation, de mots bien choisis pour me donner de la chair de poule. Oui, juste quelques phrases courtes, sur une description et paf, il y a la phrase qui tue qui résume toute l’intensité ressentie par le personnage qui s’exprime. Je pense notamment à la manière dont Annabelle va décrire son frère qui arrive à sa rencontre. On y ressent clairement tout l’amour, toute la fierté fraternelle….

« Maxime descend de voiture et je découvre un grand garçon carré, ostensiblement musclé. Il a fière allure. C’est un homme désormais. Il est plus beau que jamais. Brun, très grand, une légère barbe de deux jours et un sourire éclatant. Il est vêtu d’un jean, d’un tee-shirt blanc et d’un blouson de cuir. Il a des allures de James Dean, en plus baraqué. Il est magnifique. C’est mon frère ».



Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez sur le texte en surbrillance !
5#-Le couple Franck/Sasha : Bon, alors, je trouve ce nouveau couple très mimi….Mais le problème c’est que Sasha est hyper jeune et sincèrement, entre avoir 17 ans et 364 jours et 18 ans, il n’y a pas une grande différence physique (c’est juste une question de loi pour ne pas être poursuivi pour détournement de mineur….)….Je veux bien que Franck ait décidé de se la jouer « gentleman » et ait attendu que la mignonne soit majeure, mais finalement, elle reste une jeune chatte avec un vieux matou, non ?.....Enfin bon, Sasha est une jeune chatte qui a vu passer un paquet de raminagrobis depuis qu’elle est pubère…..Je comprends mieux pourquoi l’auteure, Bridget Page, nous avait conté les « aventures sexuelles » de Sasha dans le tome précédent….Sans doute pour montrer qu’elle était plutôt mâture pour son âge, qu’elle connaissait les hommes et donc qu’avec un vécu pareil, tomber sur un mec plutôt stable et solide comme Franck Merlin, cela ne pouvait que lui apporter des choses positives !

6#-La superbe phrase de Greg au moment de ses vœux de mariage : J’ai vraiment adoré que cette fois-ci, il se nomme automatiquement par son prénom entier, Grégory, ce jeune homme qu’il était avant d’avoir été détruit par Ava Brown, qui lui a fait « détester » l’amour…..Maintenant Grégory, le jeune homme qui croit en l’amour est revenu pour vivre le bonheur avec sa jeune épouse et ses petits jumeaux….Et Greg, le coureur de jupons sex-addict est définitivement parti ! Ce passage à la fin du livre m’a donné des frissons ! C’était superbe !

«-Nous sommes réunis, en ce jour doublement béni, pour unir cet homme et cette femme par les liens sacrés du mariage. Annabelle et Greg se présentent devant les hommes et devant Dieu….
Greg se penche vers le prêtre et chuchote quelque chose à son oreille, puis reprend sa place à mes côtés.
-Ananbelle et Grégory se présentent devant les hommes et devant Dieu pour unir leurs destinées à jamais…
Je n’écoute plus le Père François. Je n’entends que ce prénom qui résonne, et le message que je peux lire dans le regard de mon amour, à cet instant précis, veut tout dire :
Greg n’a plus de raison d’être désormais. Tu m’as redonné vie. Tu as sorti Grégory du néant ». 

Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre :
1#-Les scènes de sexe : Ce n’est pas un défaut en soi, c’est juste mon opinion personnelle mais j’avoue que j’ai survolé très rapidement tous les passages où Greg et Annabelle faisaient des « cochoncetés ». Pourtant, je ne suis pas prude et j’aime bien lire ce genre de scènes, mais cela dépend du contexte et pour ma part, je préfère quand c’est au sujet d’un nouveau couple qui se forme….Dans ce 3ème tome, Greg et Annabelle commencent à bien se connaître et donc je n’ai pas trouvé d’intérêt à lire le détail de leurs « exploits ». Cela dit, si vous êtes amateurs de ce genre de scènes, l’auteure Bridget Page a un talent indéniable pour faire monter la sauce, c’est sûr !



Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez sur le texte en surbrillance !
2#-Antoine à la trappe : J’avoue, j’ai eu du mal sur le fait que finalement, à la fin du livre, on apprend que la mère d’Annabelle va retourner avec son père….Le pauvre Antoine est à peine refroidi qu’un autre a déjà repris sa place ! Pareil pour le comportement de Greg, au moment de  « l’accident de voiture », celui-ci semble plus atteint par la mort d’un fœtus de 2 mois que par son paternel !!! Pauvre Antoine…(Même si, OK, l’un des jumeaux de Greg s’appelle Antoine en hommage, j’aurais voulu un peu plus de tristesse ressentie au moment de sa mort…Voilà !).

Pour conclure, ma lecture de ce 3ème tome a été régulièrement ponctuée de moments de haute tension et d’angoisse. En plus d’une histoire d’amour peu banale et surtout très compliquée, de part le passif des deux personnages principaux, nous assistons également dans Résister à d’autres nouveaux drames et nous découvrons avec effroi que certaines personnes sont vraiment pourries et nuisibles jusqu’au bout….Il a vraiment fallu que Greg et Annabelle aient les épaules solides pour supporter tout cela ! Heureusement, les mauvaises choses passent vite et, on l’espère pour nos deux héros, s’oublieront vite, même s’il y a des cicatrices au cœur qui ne s’effaceront jamais….Si vous aimez les histoires d’amour passionnées, avec beaucoup de scènes olé olé, du suspens, du drame, des héros qui font face à des ennemis dangereux et très vicieux que l’on prend plaisir à haïr,  je vous conseille la lecture des trois tomes de Diary of rebirth, vous ne le regretterez pas !

Ma note : 17/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire