samedi 14 février 2015

DEMONICA - Tome 1 : Plaisir déchainé

Larissa Ione
Editions Milady (2012)
Sortie originale 2008
462 pages

Synopsis :
Tayla est chasseuse de démons, elle appartient à un puissant groupe, les Aegis, qui se bat pour le bien de l’humanité. Pourtant, lorsqu’elle est blessée et amenée dans un hôpital tenu par des démons, elle ne peut résister longtemps aux charmes d’Eidolon. Le chirurgien démon qui lui a sauvé la vie et qui a, par là même, ébranlé son monde. Car si tous les démons ne sont pas mauvais, pourquoi les Aegis ne font-ils aucune discrimination ?

Alors, si vous aimez les amours contrariées, les ennemis censés se haïr de par leur nature opposée mais qui sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre, ce livre est pour vous !



J’ai découvert l’auteure américaine Larissa Ione grâce à sa saga dérivée de Demonica « Les cavaliers de l’Apocalypse ». Et il n’y a pas à dire, j’adore son style d’écriture et son imagination débordante. Il était donc évident qu’à un moment ou à un autre, je me lancerai à l’assaut de sa série phare Demonica  et je dois dire que j’ai vraiment beaucoup apprécié la lecture de ce premier tome. En plus, les personnages ne me sont pas vraiment tous étrangers car certains ont fait quelques apparitions dans les tomes des Cavaliers de l'Apocalypse !

Nous nous trouvons à New York et nous suivons les péripéties de Tayla, une jeune femme qui travaille pour l’Aegis, une organisation secrète d'humains qui chassent et tentent d’éradiquer tous les démons sur la Terre. 

Notre héroïne est une guerrière vraiment très forte. Elle a aussi énormément de caractère. Il faut dire qu’elle a eu une enfance très malheureuse, née de père inconnu, abandonnée par sa mère, elle a grandit dans des familles d'accueil jusqu'à ce que celle-ci la récupère quand elle était adolescente avant de mourir tuée par un démon sous ses yeux. Avec un tel vécu, on se doute que la jeune femme prend son travail d’éradiqueuse de démons très à cœur et obéit au doigt et à l’œil à ses supérieurs comme un parfais petit soldat. Sa famille, c’est maintenant les autres membres de l’organisation Aegis.

Seulement voilà, lors d’une mission avec l'une de ses partenaires, elle va être très grièvement blessée par des démons et c’est à moitié morte qu’elle va être emmenée dans un hôpital très étrange, l'Underworld General qui ne soigne que les créatures surnaturelles et qui se situe caché sous un parking désaffecté à New York.

Cet établissement est caché de la vue et de la perception des humains par un sort de protection et il y a également un sort à l'intérieur même du bâtiment pour éviter toute violence entre patients (et oui, les démons ne sont pas tous des patients exemplaires et certaines espèces cohabitent difficilement ensemble)....

"-Je vais vous détacher les poignets pour que vous puissiez manger. N'essayez pas de me combattre. L'hôpital est sous la protection d'un sort empêchant toute violence dans son enceinte.
C'est ça. Elle attendit qu'il l'ait libérée. Puis elle sourit et essaya de lui flanquer un coup de poing en pleine figure.
Une vive douleur lui fendit le crâne. Elle retomba en arrière, se tenant la tête à deux mains.
-Je vous avais prévenue.
-Mon cul, gronda-t-elle. Vous vouliez que je tente quelque chose.
-Peut-être un peu".


C’est donc là-bas que Tayla va faire la connaissance du séduisant Eidolon, un beau chirurgien qui a fondé l'Underworld General et qui est en fait un démon incube et plus particulièrement un Seminus, une espèce rare d'incubes mâles..

La déontologie de celui-ci le pousse à soigner la jeune humaine Eagis, bien qu’elle soit l’ennemie….Mais il faut dire que la demoiselle est très séduisante et Eidolon a tout de suite ressenti des choses à son contact. Etant un démon sexuel, la jeune femme le titille et le subjugue totalement mais évidemment, il va falloir que celle-ci accepte de se faire approcher par un démon, alors qu'elle est elle-même chasseuse de démons et a toujours vécu dans le dégoût de ces créatures surnaturelles...

Au même moment, la communauté démoniaque est sens dessus dessous à cause de crimes atroces commis depuis quelque temps qui laissent les victimes soient mortes, soit agonisantes mais en tout cas, toujours avec un organe ou une partie du corps en moins....Un trafic est en marche et beaucoup suspectent les gardiens Aegis d'être à l'origine de toutes ces disparitions suspectes....

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-Eidolon et ses deux frères  et surtout leur particularités bien spécifiques qui leurs imposent des ultimatum bien ennuyants : Et oui !  Ils sont tous les trois des démons Seminus. Ils sont super beaux (car comme ce sont des démons sexuels, ça aide à pécho d'avoir une belle gueule, mine de rien !). 
Le génie de l'auteure, c'est d'avoir inventé cette race particulière d'incube, qui a la particularité de ne donner naissance qu'à des mâles.....Alors comment font-ils pour se reproduire, me diriez-vous ?....C'est simple : les Seminus ont la capacité de prendre l'apparence des mâles des espèces des femelles qu'ils veulent féconder quand ils sont dans leur mode "reproduction très active pour perpétuer l'espèce". 
Les Seminus ont deux étapes clé durant leur existence :
la première arrive à 20 ans quand ils deviennent matures sexuellement et sautent alors sur toutes les femelles pendant une phase courte d'adaptation (un peu comme les nouveaux vampires qui se réveillent assoiffés de sang et n'arrivent pas à contrôler leurs pulsions). 

Après cette étape, les Seminus vivent plutôt sereinement même s'ils ont besoin de beaucoup de sexe. La deuxième étape arrive à 100 ans (les Seminus ont une espérance de vie de plusieurs siècles, je précise !) et cette étape, appelée le s'genesis, va changer leur vie pour toujours : Soit ils ont une compagne prête à s'unir avec eux pour la vie entière et dès lors ils sont ainsi liés psychologiquement et auront des enfants ensemble, soit ils sont célibataires à ce moment là et alors, le s'genesis provoque chez eux une soif de sexe intense qui leur fait perdre la raison sans espoir de "retour à la normale" et leur procure un besoin obsessionnel de féconder toutes les femelles alentours (à ce moment là, leur espérance de vie est plutôt courte car ils risquent de se faire tuer soit par les femelles plus fortes qu'eux, soit par les compagnons de celles-ci, mais comme ils n'ont plus que cette idée obsessionnelle de fécondation, ils s'en foutent de mourir...)....Dans le cas du père d'Eidolon, c'est la 2ème option qui est arrivée, ce qui fait que son père a fécondé des dizaines et des dizaines de femelles en tout genre (et finalement il ne reste plus que 2 frères à Eidolon, tous les autres sont morts, le père est mort également...). 

Après ça, les démones donnent alors naissance à des bébés obligatoirement mâles qui ont l'apparence humaine des Seminus....A ce moment, il y a deux options pour le bébé : Soit la femelle le tue, horrifiée d'avoir donné naissance à un monstre qui ne lui ressemble pas du tout, soit, elle décide de le garder et de l'élever. Heureusement, pour les trois frères, leurs mères respectives, toutes d'une espèce différente les ont gardé en vie. Eidolon a une mère démon Judicia. Shade a une mère démon Umber et Wraith, lui, est une aberration de la nature car sa mère était une Vampire (et les morts vivants, en principe sont stériles)....Mais quand son père a violé sa mère, elle était en cours de transformation en vampire, donc encore à moitié humaine et c'est pour ça que la fécondation a fonctionné.....

En tout cas, les bébés mâles qui réussissent à survivre appartiennent obligatoirement à l'espère des Seminus mais héritent également de certains pouvoirs et particularité spécifiques à leur mère. C'est pourquoi Eidolon et ses frères Shade et Wraith ont chacun des pouvoirs bien particuliers.

Et donc, pour pimenter un peu son histoire, l'auteure a décidé qu'il était temps pour Eidolon d'atteindre très bientôt la phase du s'genesis qui va peut-être lui faire perdre la tête (notamment toute son intelligence de chirurgien) s'il n'arrive pas à s'accoupler avec une femelle consentante pour être sa compagne pour des centaines d'années....On peut comprendre que notre beau chirurgien soit un peu sur les nerfs vu l'échéance qui arrive surtout que la jolie Tayla est entrée dans sa vie et c'est fort dommage qu'elle soit humaine (car les humaines ne peuvent pas s'accoupler avec les Seminus car leurs enfants seront stériles et donc ça ne sert à rien pour perpétuer l'espèce....)....

2#-Le langage fleuri des personnages : Je sais, c'est plutôt banal à dire mais comme dans beaucoup de séries BIT-LIT ou d'Urban Fantasy de ce genre, où les héros principaux sont des beaux mâles bien musclés bourrés de testostérone, leur manière de s'exprimer est parfois très très vulgaire ! 

"- Tu sais, je pensais que le s'genesis t'aiderait à te détendre un peu. Mais ça n'a fait qu'enfoncer plus profond le balai que tu as dans le cul. (Wraith le bouscula pour sortir, puis il s'arrêta, humant l'air avec un sourire malicieux.). Ou peut être pas. E, mon gars, tu sens aussi fort qu'un jeune mâle encore puceau dans un bordel en train de se demander quelle pute il va se taper. (Il grimaça.) Merde, c'est une Buffy! Je préférerais encore me faire un cadavre vieux d'un mois.
-Tu l'as sans doute déjà fait.
Wraith ricana".


Et je ne parle pas de leur attitude totalement sans pudeur quant aux affaires de sexe (ils auraient pu participer à des "parties fines" au Carlton eux aussi, tiens !...). Enfin bon, Eidolon est plutôt soft et même très sage de ce côté là, comparé à ses frères Shade et Wraith, mais quand même !......Ils n'ont aucun problème à se promener à poil devant tout le monde, la queue à l'air (et en l'air) car évidemment, les incubes s'excitent souvent et ils ont besoin d'avoir une femelle à portée de main (ou plutôt de b****) pour se soulager sinon, cela engendre de terribles douleurs (et ils ne peuvent pas se soulager tout seul, flûte !).....Et quand je dis femelles, c'est vraiment toutes les femelles, même celles qui n'ont pas une apparence humanoïde.....

3#-Les ennemis qui s'aiment : Tayla est une chasseuse de démons et Eidolon est un démon....Même si leur attirance est rapide et réciproque, évidemment, chacun se voile la face et ne veut pas admettre qu'ils pourraient s'aimer.....C'est du lu et du relu, mais avec moi, ça fonctionne à chaque fois ! J'adore ces histoires d'amour impossible (enfin, qui se terminent toujours bien à la fin !)



4#-Les gentils qui ne sont pas si lisses que ça : On pourrait croire que les humains sont forcément du bon côté et que les démons sont toujours mauvais. Mais Tayla va vite se rendre compte que tout  n'est pas tout blanc ou tout noir dans ce monde......

"Vous n'êtes que des zombies ayant subi un lavage de cerveau, qui suivent des ordres sans poser de questions".

5#-La foule de personnages secondaires : Même si Eidolon et Tayla sont les héros de ce livre, il ne faut pas oublier les deux frères de notre démon préféré et puis tout le personnel démoniaque et plutôt hétéroclite qui travail à l'UG !......Au niveau des humains et de l'Aegis, une mention spéciale à Kynan, le patron de Tayla qui devrait faire parler de lui dans les prochains tomes....

6#-Mickey : Ah ! Mickey est le furet de Tayla. Evidemment, ce n'est qu'un animal mais Eidolon a plutôt bien sympathisé avec lui et j'adore la manière dont il parle de cette petite bête, toujours avec des termes approximatifs quant à son espèce animale.... 

"Elle avança jusqu'à sa chambre, et resta bouche bée à la vue d'Eidolon allongé sur le lit, un bras pratiquement libre, mais toujours relié au lit lit en métal à présent tordu. Apparemment, il avait essayé de se faire la belle, mais ce n'était pas cela qui la choquait.
C'était de voir Mickey roulé en boule sur le ventre musclé de l'incube. L'animal avait l'air parfaitement content de ses caresses".


"-Que s'est-il passé?
-Mickey. Mon furet.
-Tu as une fouine pour animal de compagnie?
-Un furet".


"Tu viens avec moi, dit-il. Nous ne sommes ici que pour prendre ta belette et quelques affaires".



7#-L'humour : Tayla n'a pas la langue dans sa poche et les réflexions et autres vanne fusent quand elle s'adresse Eidolon qui a autant de réparties qu'elle ! c'est vraiment très drôle !

"- Nos patients sortent généralement par la grande porte, mais vous trouveriez sans doute les alentours très inhospitaliers, alors je vais vous raccompagner chez vous.
- En voiture ?
- Mon chariot de feu est au garage".



Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
Trop de scènes de sexe : Je ne veux pas jouer ma prude, mais il y a eu des moments où j'ai carrement sauté des passages ! Trop c'est trop ! Mais bon, je dois admettre que les scènes ne sont pas vulgaires et sont même écrites avec une certaine sensualité ! c'était plaisant à lire mais au bout d'un moment, j'aurais préféré qu'ils cherchent des solutions à leurs problèmes plutôt que jouer à la bête à deux dos !


Pour conclure, le tome 1 de Demonica est une lecture vraiment très plaisante ! L'auteure Larissa Ione ne révolutionnera pas le genre, mais sa manière d'écrire, son style accrocheur sont des atouts vraiment évident quand on connait le succès de ses livres. Ce tome pose de bonnes bases sur un univers plutôt bien fourni où évoluent une multitude de races démoniaques et d'autres créatures fantastiques comme les vampires, les loups-garous etc. 

Ma note : 17,50/20


Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire