vendredi 9 mai 2014

REBECCA KEAN - Tome 1 : Traquée


Cassandra O'Donnell
Editions j'ai lu - 2011
474 pages

Synopsis :
Burlington...nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

"Elle est mortelle mais elle n'a ni coeur ni âme. Elle inflige la souffrance et invoque une justice ignorée. Elle est le glaive et la main qui la guide s'appelle vengeance. Ne la croise pas sur ton chemin car sa cruauté est son nom et ton sang est son emblème".


Voici la définition des sorcières Vikaris, le clan dont est issue Rebecca Kean, l'héroine de notre histoire, faite par les démons, leurs anciens ennemis. 

A dire vrai, même si Rebecca peut avoir des côtés attachants puisqu'elle est le personnage principal de ce livre et qu'elle s'exprime à la 1ère personne du singulier et nous fait donc partager la moindre de ses pensées, il faut aussi admettre qu'elle correspond bien à la définition que les démons ont fait sur ce clan de sorcières très puissantes - Et dont Rebecca en est la Prima, même si elle a fuit son clan depuis 10 ans et qu'elle a toujours réussi à vivre cachée et incognito jusque là......

Elle le dit elle-même, elle a été élevée pour être une chasseuse, une tueuse et n’a donc aucun remord quand il faut passer à l’acte - Et ça, elle nous le prouve sans problème au cours de notre lecture !

Elle n’hésite donc pas à tuer et surtout à torturer ce qui peut être très très déconcertant...J’avoue, j’ai eu du mal à me remettre de sa première séance de torture où elle a quand même découpé une testicule à un pauvre garçon (la gauche, il me semble…).



Après le premier effet de surprise passé - Je n'ai pas du tout l'habitude de voir une jeune femme héroïne d'une série avec un tel détachement sur ses actes si cruels - quand on finit par la connaître, finalement, on ne s’étonne plus (ou presque) quand elle crève les yeux à un autre malheureux lors d’un interrogatoire un peu musclé….Et que dire de son amie Beth, une louve-garou qui ne va pas hésiter à dévorer un humain, témoin gênant….

Il y a des femmes fortes et avec un sacré caractère dans ce livre, moi, je vous le dit ! Enfin des femmes....Elles ne sont pas humaines, au sens propre comme au sens figuré, j'aurais envie de dire....

Malgré ces côtés un peu sanglants, le tome 1 de Rebecca Kean "Traquée" est néanmoins un très bon livre mais il n’est pas à mettre dans toutes les mains à cause de sa violence à peine censurée.

En tout les cas, une chose que l’on peut dire sur l’auteure, Cassandra O'Donnell, c’est qu’elle connaît très bien son sujet et a réussi à créer une "faune" très variée de personnages fantastiques qui peuplent la société en parallèle des humains. 

J’ai été très agréablement surprise quand elle décrit les vampires comme des « cadavres », ce qui est vrai, finalement ! 

Mais avec toute cette multitude de livres sur les vampires, souvent très romantiques et romancés, on finit par oublier qu’à l’origine, en effet, les vampires sont des humains qui sont morts et ont été transformés. L’auteure a au moins le mérite de nous le rappeler !

Cassandra O'Donnell, qui, comme son nom ne l'indique pas, est française, nous plonge sans difficulté aux Etats-Unis, comme si elle y avait grandit, à l’instar de ses consoeurs américaines. 

En même temps, il faut bien admettre que nous, français - et généralement, européens, baignons totalement dans la culture américaine, notamment par les séries TV diffusées depuis plus de 30 ans. D’ailleurs, les références à certaines de ces séries dans le livre ne sont finalement pas une surprise !

L’avantage d’une auteure française c’est que son héroïne l’est aussi un peu finalement ! Rebecca Kean a grandit en France et est maintenant professeur de français, à Burlington, en Nouvelle-Angleterre. 

Je vous l’accorde, son nom ne sonne pas très français mais je suis sûre qu’on aura une explication qui arrivera tôt ou tard à ce propos….

Rebecca est donc une belle sorcière brune aux yeux verts de 26 ans. Elle a une fille, Léonora, âgée de 10 ans qu’elle a eu donc très très jeune, mais ce n’est pas ça le plus surprenant…..Elle a eu sa fille avec un vampire, un "cadavre ambulant" donc, et ça, normalement, cela n’aurait jamais dû arriver ! 

Cet état de fait va en étonner plus d’un dans la petite communauté d’êtres fantastiques qui peuplent Burlington quand ils vont le découvrir !

En parlant de cette communauté, l’auteure y met donc en scène des vampires, avec le très charismatique Raphael, qui a quand même 2500 ans au compteur, rien de moins. On comprend très vite dès la première rencontre avec Rebecca que quelque chose se passe entre eux et cela monte en crescendo tout le long du roman....Sans parler de ce qui va se passer entre Raphael et Leonora, la fille de Rebecca....

Nous avons aussi les Loups-garous, appelé aussi lycanthropes dont fait partie la meilleure amie de Rebecca, Beth. Là encore, Cassandra O'Donnell a réussi à nous peindre d’une manière très élaborée et très réfléchie les règles de vie et la mentalité de meute de ces hommes loups. Il en est de même avec les muteurs, qui peuvent être n'importe quel autre animal que le loup mais qui ont autant d'instinct bestial (surtout ceux qui peuvent se transformer en fauves ou autres prédateurs...Le médecin qui est un ragondin-garou, il fiche moins la trouille, forcément !).

Rebecca va faire connaissance d'un homme, Mark Feldman, à l'université où elle travaille et va sortir avec lui un soir, enfin "sortir" c'est vite dit !....A peine sont-ils dans la voiture qu'ils vont coucher ensemble ! Notre héroïne apprendra un peu plus tard que Mark est un semi-démon et qu'il est attaché à elle, malgré lui à cause du Malaat, un "lien métaphysique" qui unit en principe deux démons ensemble....

Et Rebecca, même si elle s'en défend, ressent aussi cette attirance, tout du moins sexuellement...Mark, même si, au fil du temps est parfois dédaigneux et cynique envers la froideur et les attitudes inhumaines de Rebecca va quand même rester à ses côtés et l'aider - Tout comme le vampire Raphael, d'ailleurs !



Rebecca a donc - on l'aura compris - énormément de succès auprès des mâles de toutes les espèces puisqu'il y a aussi Bruce, un loup-garou des Steppes - accueilli par les loups garous du clan de Beth - et qui va s'attacher à elle et va lui servir très souvent de baby-sitter pour sa fille semi-vampire, ce qui tombe bien pour ce mâle Alpha en quête de "famille"...

Ce que je n'ai pas trop aimé dans ce livre

-Le caractère très spécial de Rebecca, dans lequel je ne peux pas du tout me projeter ! Un peu à la manière du héros de la série Dexter, on a quand même parfois l'impression d'avoir à faire avec une jeune femme quelque peu psychopathe...Je peux comprendre certains de ses points de vues, mais elle est vraiment trop insensible et même parfois cruelle pour que j'arrive totalement à l'apprécier....

-Ce que je n'aime pas non plus dans le personnage de Rebecca, c'est la manière dont elle est si "parfaitement parfaite"....Elle est si forte, si belle, si "sans défauts" et tous les hommes sont attirés par elle, forcément !....C'est un peu too much....



Ce que j'ai aimé dans ce livre et qui me donne envie de très vite lire la suite

-Le scénario qui est vraiment très bien ficelé. On ne s'ennuie pas un instant, il se passe toujours quelque chose !  Les événements s'enchaîne merveilleusement bien. 

-La multitude de personnages qui peuplent Burlington. Tous plus charismatiques les uns que les autres. Beaucoup de mâles, certes, mais des mâles très intéressants et généralement avec un certain sex-appeal ce qui augure de très bonnes choses dans les prochains tomes, j'imagine !

-La nouvelle mission de Rebecca qui devient Assayim (sorte de "tueur diplomate" chargé de faire coopérer entre eux les différents clans de chaque espèce) qui va la mener à côtoyer bien évidemment les chefs charismatiques de chaque espèce fantastique au sein du Directum et même de s'immiscer dans certaines affaires de succession (pour les loups-garous par exemple, avec le jeune William, chef de clan en devenir....S'il survit aux autres loups...."You win or you die" comme dirait Cersei Lannister....

Une chose encore, on n'écrit pas Tony Michelli, mais Tony Micelli (le personnage héros de "Madame est servie"). Pour avoir été fan de cette série que je ne manquais jamais quand j'étais adolescente, cela m'a un peu perturbée cette façon d'écrire son nom de famille, sans doute pour qu'on prononce le "che" à la française à la lecture ?....

En conclusion, il me tarde de lire le 2ème tome de cette série même si j'appréhende quand même les attitudes psychopathes de Rebecca....



Ma note : 17,5/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire