vendredi 14 février 2014

Les McCabe - Tome 3 : Le Highlander qui ne voulait plus aimer

Maya Banks
Editions j'ai lu (2013)
376 pages

Synopsis :
Alaric McCabe était promis à Rionna McDonald, mais il en aimait une autre. Alors son frère Caelen a pris sa place. Et voici Rionna nantie d'un époux bien impressionnant. Elle qui croise le fer comme un homme ne peut s'empêcher d'être intimidée par ce guerrier taciturne, apparemment peu pressé de consommer leur union. Est-ce par indifférence ou par égard ? Comme elle, Caelen ne s'est marié que, pour le bien-être de leurs deux clans menacés par des traîtres. Mais bientôt c'est elle qui attend et espère ses étreintes...

Ce 3ème tome de la saga des Frères McCabe est celui que j’attendais le plus.

Non seulement à cause du héros, Caelen, le plus jeune frère, qui était décrit dans les précédents volumes comme quelqu’un d’assez froid, dur et qui n’a aucune confiance envers les femmes, mais aussi pour l’héroïne de cette histoire, la jolie mais impétueuse et – parfois un peu garçon manqué sur les bord - Rionna McDonald.

Je savais que l’histoire entre ces deux personnages au caractère bien trempé ne pourrait être que volcanique ! Et je n’ai pas été déçue !

Déjà, c’est un grand ouf de soulagement que j’ai poussé pour la jolie Rionna quand ENFIN, ENFIN ENFIN, elle a réussi à se marier avec l’un des frères McCabe ! Même si, apparemment, au début, l’idée du mariage ne lui plaisait guère, je pense que d’avoir subit l’affront d’avoir été repoussée deux fois auparavant par Ewan puis Alaric McCabe devait être assez pénible à vivre pour la jeune femme, surtout au niveau de son amour propre !



Mais cette fois-ci, c’est la bonne ! Rionna va se marier et l’homme qu’elle va épouser va devenir le nouveau laird du clan McDonald, à la place de son père, qui est, on l’a compris à la lecture du 2ème tome, un homme antipathique, lubrique et lâche (et que Caelen méprise au plus haut point)….


Alors si les premiers jours de vie commune entre nos deux jeunes mariés sont un peu catastrophiques, notamment parce que chacun a un caractère fort et aucun des deux ne veut céder à l’autre, finalement, il y a un terrain où ils semblent bien se compléter, c’est dans la chambre à coucher...

La belle Rionna a beau avoir des allures de garçon manqué, à toujours vouloir se battre avec une épée et porter des pantalons, en réalité, elle cache un corps très sensuel et bien « gonflé » qui va faire la joie de notre bel highlander….
Pourtant, je le dis tout de suite, Caelen m’a beaucoup déçue dans sa manière de vouloir diriger sans cesse son épouse et lui dicter tous ses faits et gestes, sans parler des insultes ou des humiliations verbales qu’il lui fait subir (quand il lui dit qu’elle pue, par exemple…Là, je dois dire que c’est la très grande classe….).



Alors, Maya Banks, il y a peut-être des lectrices à qui ça plait, ce genre de macho, pervers narcissique, qui aime rabaisser son épouse publiquement, mais moi, ça ne passe pas….

La déception a été d’autant plus grande que je ne le voyais pas comme ça, dans les 2 autres tomes précédents…Je pensais que ça allait être un homme froid et distant, peu amène avec les choses du sexe, mais pas du tout le genre à vouloir faire plier coûte que coûte son épouse pour la soumettre à son image de femme parfaite (qui doit être docile et rester dans son coin et attendre sagement le retour de son mari et ouvrir les cuisses avec un grand sourire…).



Pourtant, Rionna s’accroche, elle boude, elle fulmine, elle subit, elle se rebelle mais non, malgré tout ça, Caelen souffle le chaud et le froid….A la limite de la schizophrénie !

C’est pour ça que je pense que je ne lirais pas d’autres romans de Maya Banks (je n’ai pas entendu que de bons échos pour son roman Rush, par exemple…), car ses personnages sont parfois à la limite de la caricature et trop c’est trop ! Je veux bien qu’il y ait un ou deux quiproquos dans un roman de quelques 300 pages mais quand les personnages se font autant de scènes, de menaces, de vengeance etc, moi, je sature !

Le pompon sera quand Caelen va apprendre la grossesse de Rionna….Sa réaction et ses réflexions à l’encontre de Rionna m’ont laissée sans voix, je me suis dit que c’était vraiment qu’un sale con !!!!! Car même s’il s’est trompé sur un fait (il pensait que Rionna savait déjà qu’elle était enceinte quand elle s’entraînait au combat à l’épée), et même si après, il a admit qu’il s’était trompé il a quand même mal agit avec elle ! (mais c’est pas grave, elle lui pardonne très rapidement alors qu’il l’a traitée comme du poisson pourri quelques minutes avant…)

Alors oui, Maya Banks, il y a peut-être des lectrices que ça émoustille, ce genre de type, mais moi, ça me fait grincer des dents ! Pour avoir déjà vécu ce genre de relation avec quelqu’un il y a quelques années, je n’aurai qu’un conseil à donner aux femmes qui tombent sur ce genre d’homme : FUYEZ !

Evidemment, ici, ce n’est qu’un roman, un roman historique, qui plus est, où évidemment, les beaux guerriers doivent sauver les jolies princesses en détresse, dans les mentalités, l'homme est supérieur à la femme....Mais bon, moi, j’avoue que j’ai été un peu déçue par Caelen, en qui j’avais beaucoup plus d’attentes !

Par contre, Rionna m’a enthousiasmée ! La fin du roman a été spectaculaire…Un grand bravo, vive le Girl Power !

Par contre, même si Caelen prend une décision incroyable et totalement à l’encontre de son caractère macho à la fin du livre, quel dommage qu’il n’ait, malgré tout, pas eu la présence d’esprit de proposer à apprendre à lire à son épouse (en ce temps là, c’était courant que les gens soient analphabètes, surtout les femmes)….Est-ce que c’est parce que cela lui aurait donné trop de pouvoir vis-à-vis de lui si elle était devenue instruite en plus de manier l’épée comme une vraie guerrière ?.....

Pour conclure, malgré ce que mon avis pourrait laisser penser, j’ai quand même apprécié ce livre (il faut passer outre certains comportements de Caelen...), mais si je devais vraiment conseiller une saga avec des histoires de highlanders, ce serait plutôt « Les chevaliers des Highlands » de Monica McCarty, car en plus d’être très précise sur le plan historique, ses personnages tiennent la route, autant les hommes que les femmes et ça, c’est quand même pas négligeable quand on veut passer un bon moment de lecture…

Ma note : 16/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire