mardi 21 janvier 2014

Lydie

Zidrou et Jordi Lafèbre 
2010- Editions Dargaud (Long courrier)
60 pages

Synopsis :
Avez-vous déjà entendu parler de "l'impasse du bébé à moustache" ? Ne cherchez pas ce bout de rue sur un plan, vous perdriez votre temps ! Seuls Zidrou et Jordi Lafebre peuvent vous y conduire ! Les habitants de l'impasse, les "moustachus", partagent les joies et les peines du quotidien sous le regard d'une statuette de madone à l'enfant Jésus. Alors quand Camille, jeune femme simple d'esprit, perd sa petite Lydie tout juste née, tous les habitants la soutiennent. Ils sont solidaires à nouveau lorsque Camille leur annonce le retour miraculeux de sa petite fille. Mieux vaut un joli mensonge qu'une vilaine vérité, pensent-ils tous. Seulement qu'arrive-t-il quand la vérité reprend ses droits ?

Cette BD aborde un sujet délicat et très triste : la naissance d'un bébé sans vie et les conséquences qui en découlent...

Certes, l'histoire se passe au début des années 30, époque où la mortalité infantile était encore élevée en France mais on sent, tout au long des pages, la tristesse palpable des gens de cette rue envers cette pauvre fille-mère un peu simplette qui vient de perdre son bébé.

La petite particularité de cette BD, c'est que l'histoire nous est contée par une petite statue de la vierge Marie, incrustée dans le mur d'une des maisons de cette rue. Cela ne sera pas le seul élément "surnaturel" de l'histoire....Cette statue observe tout d'où elle est et nous raconte cette fameuse nuit où, au moment où 7 petits chatons perdaient la vie, noyés dans un seau d'eau, pas très loin de là, un petit bébé est arrivé mort né. 

Ce petit bébé, était une fille, et elle s'appellera Lydie pour l'éternité et reposera auprès de sa grand-mère (morte en couche 18 ans plus tôt en donnant naissance à Camille, la malheureuse maman de Lydie) .



Lydie sera prise en photo post-mortem comme il était coutume à l'époque puis mise en terre. 

Seulement voilà, malgré l'enterrement du bébé, quelques mois plus tard, sa mère, Camille, appelle son père (le grand-père du malheureux bébé) pour lui dire que sa précieuse petite Lydie est revenue ! Les anges lui ont rendu son bébé !

Cette gentille jeune femme est connue pour être un peu simple d'esprit et son père imagine que c'est une manière comme une autre pour elle de gérer son deuil.

Seulement voilà, cette folie douce continue malgré les jours qui passent et finalement, quel mal y a-t-il de lui laisser croire que son bébé est toujours auprès d'elle ? se demande ce brave homme !

Ainsi, avec la complicité de ses voisins de "l'impasse du bébé à moustache", tout le monde va faire comme si Lydie était toujours vivante. 

Les années passent, Lydie est en âge d'aller à l'école, les enfants sont contents de cette nouvelle copine de classe.... (la maîtresse joue le jeu et installe le "fantôme" à un bureau de la classe).

Je ne donnerai pas d'autres détails sur cette BD, il faut laisser la surprise de la découverte aux lecteurs mais néanmoins, j'ai été très étonnée par la fin et je pense que la morale à cette histoire c'est qu'il n'y a pas de mal à rêver et vouloir échapper à la réalité en faisant comme si l'être cher décédé était toujours à nos côtés.

Après tout, les morts ne sont vraiment morts que lorsqu'ils ont été oubliés de tous, n'est-ce pas ?

Niveau dessin, la luminosité et les tracés de crayon sont particuliers, cela donne une atmosphère surannée qui nous renvoie à une autre époque (c'est le but, vu que la majorité de l'histoire se passe dans les années 30 !). On a vraiment l'impression de remonter dans le temps, c'est vraiment une lecture très plaisante !

Pour ma part, étant moi-même maman, j'ai été très émue de voir le pauvre bébé mort (le dessin est très réaliste) et j'avoue que la fin du livre m'a fait verser une petite larme. Sans parler de la pauvre mère chatte et ses portées de chatons, mais je n'en dis pas plus, il faut lire cette BD, elle est vraiment très bonne et personnellement, elle m'a prise aux tripes !




Ma note : 17/20


1 commentaire:

  1. Je ne lis quasiment pas de BD, mais ton article me donne vraiment envie d'en savoir plus... tu m'as convaincu !

    RépondreSupprimer