samedi 18 janvier 2014

Les Highlanders - Tome 4 : Une passion hors du temps

Karen Marie Moning 
Editions J'ai lu  (2012) - 1ère édition Fr 2003
315 pages

Synopsis :
En dépit de la farouche beauté des paysages, ce voyage en Écosse, en compagnie de couples du troisième âge, ne s'annonçait guère passionnant pou Gwen Cassidy. Jusqu'au moment où, telle Alice basculant dans le terrier du Lapin blanc, elle est propulsée dans un déroutant pays des merveilles. En voulant rattraper son sac tombé dans une crevasse, Gwen bascule dans le gouffre. Sa chute réveille un mystérieux Highlander qui dormait au fond de l'anfractuosité. Un sort jeté cinq siècles plus tôt a plongé Drustan MacKeltar dans un sommeil surnaturel Lorsqu'il reprend conscience, Drustan n'a pas la moindre idée de ce qui lui est arrivé. Mais la délicieuse jeune fille qui lui est tombée dessus lui paraît tout à fait fascinante, avec ses idées extravagantes et ses vêtements si impudiques...

Comme on commence à en avoir l'habitude dans les romans de Karen Marie Moning, l'héroïne de cette histoire, Gwen, est vierge (et oui, encore !), elle a également le même profil familiale que les autres filles, c'est à dire orpheline (ses parents, d'éminents scientifiques, sont morts tous les deux dans un accident d'avion). Elle est évidemment, américaine (cette fois-ci originaire de Santa Fe) et elle est dotée d'un cerveau aussi remarquable que son physique (bien qu'elle soit très jolie, elle n'a jamais tapé dans l'oeil d'un homme, ou tout du moins, n'est jamais allée jusqu'aux rapports sexuels, c'est tout de même incroyable ! Est-ce son cerveau doué pour les sciences qui fait fuir les hommes ?).

Gwen est donc partie faire un voyage touristique en Ecosse, elle s'est trouvée deux compagnons de route en la personne du couple de personnes âgées Beatrice et Bert qui lui prouvent que l'amour peut arriver n'importe quand et à tout âge et qu'il faut profiter de ce bonheur.


Lors d'une promenade, Gwen va, comme par hasard, tomber dans une espèce de crevasse et atterrir sur un magnifique guerrier des Highlands qui nous la joue "belle au bois dormant".

Drustan MacKeltar, notre Monsieur Muscle, va finir par se réveiller (on apprendra par quel moyen vers la fin du livre), il va être très étonné d'avoir cette fille à demi-nue sur lui (elle est vêtue d'un short, ce qui, en 1518 n'existe pas), et les femmes n'ont pas coutume de montrer leurs jambes, sauf si elles veulent quelque chose de bien précis...Ce que pense tout d'abord Drustan, lui, croit toujours être à son époque et cette fille est là, comme une petite gourgandine pour le réveiller en beauté....



Grave erreur que va vite comprendre Drustan ! Même si Gwen est totalement troublée par la montagne de muscles (on la comprend !), cette jolie fille de 25 ans a réussi à rester vierge jusqu'à maintenant, ce n'est pas pour se laisser aller aussi facilement dans les bras de cet homme.(enfin, pas encore...).

Le quiproquo levé, Drustan va vite réaliser qu'il n'est plus au 16ème siècle en voyant les voitures et toutes les choses modernes qui peuplent notre monde. Le gros choc sera de constater que son château n'a pas résisté au temps....

Alors pour toute solution, il décide de retourner dans son époque (il en a le pouvoir, sa famille connait la formule) pour comprendre ce qui s'est passé et pourquoi il a été endormi pendant des siècles. 

Gwen est restée bon gré mal gré auprès de lui pendant toute cette journée de découverte. A défaut de le croire quand il lui dit qu'il vient d'un autre siècle, elle le prend pour un pauvre fou et est touchée par son désespoir quand celui-ci a découvert ce qui restait de son château et donc de son clan....

Comme la demoiselle est quand même sérieusement attirée par cet homme et qu'il lui a dit qu'il allait repartir, elle décide de lui donner son corps dans une nuit de passion au milieu de la nature.



Alors oui, en général, dans les romans de Karen Marie Moning, l'héroïne ne cède pas aux avances du héros avant la fin du livre, mais vous allez comprendre pourquoi cette fois-ci c'est différent : Drustan a eu l'idée d'emmener avec lui la jolie Gwen dans son époque. Il sait qu'ils éprouvent des choses l'un pour l'autre et au nom de cet amour naissant, il est persuadé qu'elle pourra l'aider une fois tous deux projetés dans le passé.

Gwen n'en revient pas quand elle arrive en 1518, mais le pire c'est qu'elle a été séparée de son amant lors du voyage spatio-temporel. Elle l'a juste entendue lui donner quelques consignes.....En fille super intelligente, elle arrivera à trouver la signification des derniers paroles de son amour perdu...

Quelle n'est pas surprise de finalement se retrouver face à face avec le Drustan du XVIème siècle. Mais celui-ci ne la connait pas (évidemment !). Elle, elle sait qu'elle doit le sauver (elle aura vite compris qu'elle a été projetée un mois avant le sort qui a jeté Drustan dans un sommeil profond). Elle va devoir le convaincre qu'elle a bien été envoyée pour son "lui-futur", qu'elle est là pour le sauver et pour l'aimer.




Nous avons donc droit maintenant à une nouvelle cour de séduction, cette fois-ci, de la part de Gwen (qui n'est plus vierge et qui connait les attributs de notre bel Highlander). Cette partie a été très plaisante à lire car c'est comme une nouvelle histoire d'amour qui se dessine, sauf que Gwen est sûre de son charme, elle a déjà fait craquer Drustan, elle sait que celui du passé ne peut que tomber un jour dans ses filets sensuels et féminins.

Evidemment, il ne va pas craquer tout de suite car ce monsieur est un homme d'honneur et à ce moment de l'histoire, il est promis à une autre jeune femme...

Gwen aura de sérieux alliés pendant sa quête de séduction, en la personne du père de Drustan, Silvan, le seigneur de ce château, et la gouvernante, Nell.

Alors, j'ai beaucoup aimé cette lecture car on a droit à une belle histoire de voyage dans le temps. Mon petit coeur de midinette a énormément apprécié les deux phases de séduction, avec les deux Drustan (celui du temps actuel, et celui du passé). Je trouve que l'auteure a su déjouer les pièges logiques qui résultent de ces voyages dans le temps (si on change un élément du passé, forcément le futur est modifié et Gwen va en faire les frais à un moment...).

Le seul bémol, c'est pour un détail anachronique (oui, comme dans le tome 1). Quand Gwen est projetée dans en 1518, cela me semble peu possible qu'elle puisse boire du cacao puisque la première expédition commerciale pour l'Europe daterait de 1585 (source wikipedia)....

Mis à part ce détail, j'ai vraiment été transportée dans ce roman avec une très belle histoire d'amour qui mérite tous les sacrifices....Et oui, car ce livre doit absolument précéder le tome suivant, Le pacte McKeltar, qui conte l'histoire du frère jumeau de Drustan, Dageus, qui a une part primordiale dans l'histoire d'amour entre Drustan et Gwen....Oh oh quel cliffhanger !



Ma note : 17/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire