samedi 28 décembre 2013

LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 9 : L'amant déchaîné

J.R WARD 
2013 - Editions Milady 
552 pages

Tome 9 de la saga "La confrérie de la dague noire"


Synopsis :
Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.
Souffhrance est faite de la même étoffe ténébreuse et séductrice que son frère jumeau Viszs. Emprisonnée durant des centaines d’années par sa mère la Vierge scribe, cette force de la nature risque de succomber à de terribles blessures lorsqu’elle parvient enfin à se libérer. Seul Manuel Manello, le chirurgien humain, peut la sauver. Mais alors qu’entre eux la passion fait des étincelles, une dette vieille de plusieurs siècles va rattraper Souffhrance, menaçant son amant et sa vie.



Attention les filles, y'a du mâle !



Cette fois-ci, chose peu commune, nous suivons l'histoire d'une femelle vampire, Souffhrance, la soeur jumelle (et cachée) de Viszs. Comme lui, elle a les yeux comme des diamants et les cheveux noirs. Comme lui, elle est brutale, guerrière et magnifique. Malheureusement, étant née femelle et, en plus, sa mère est la Vierge Scribe, créatrice de l'espèce, certaines choses ne se font pas, telles que le parricide....Et pour ce crime, pourtant bien mérité, Souffhrance va rester prisonnière pendant des siècles auprès de sa mère...Cette mère qu'elle déteste tant....


Beaucoup de détails m'ont un peu gênée dans la personnalité de Souffhrance, la faute à l'auteure évidemment :
Tout d'abord, c'est que dans le tome précédent, où elle avait été introduite, elle y était décrite comme une guerrière farouche qui faisait un peu tâche auprès des élue douces et distinguées. Sa mère lui avait interdit d'aller dans le monde des humains alors pour passer le temps, elle faisait des combats au corps à corps avec le roi Kolher devenu aveugle et qui appréciait ce temps passé avec cette jeune vampire pleine de fougue (heureusement que Beth, la shellane de Kolher n'est pas jalouse...). Hors, une fois blessée et contrainte d'aller se faire soigner dans le monde des humains, on n'entendra plus trop parler de Kolher, seulement quand il va lui donner de son sang pour se nourrir et à la fin du livre pour un autre raison (je n'en dirais pas pas à cause des spoilers). Je trouve cela très dommage car on avait vraiment l'impression que Kolher et elle étaient proches (seulement de l'amitié, évidemment !).

Autre détail, dans le tome précédent, (encore !), Souffhrance avait montré son indifférence envers la sexualité et les mâles par ses discussions avec l'élue Layla, qui elle, était en proie à de nombreux émois envers Vhif.....Hors, dans ce tome, Souffhrance cède très vite à la passion et devient une femme amoureuse comme les autres et veut ainsi très vite perdre sa virginité....C'est dommage ce changement si brusque de personnalité !

Et pour son amoureux, alors ? Qui est-il ? Manuel Manello, dit "Manny" (et ses outils). C'est un humain, un humain que nous avons déjà croisé dans le tome consacré à Viszs et Jane car il n'est autre que le supérieur hiérarchique de Jane à la clinique où ils travaillaient ensemble. On avait compris dans ce précédent tome qu'il avait eu le béguin pour notre petite Jane et qu'il avait été dévasté par sa mort....Même si elle lui était apparue "en rêve" juste après sa disparition pour lui dire que tout allait bien et qu'il devait continuer sa vie, on peut imaginer le calvaire qu'il a dû subir avec la perte de sa collègue, amie et coup de coeur....

Comme souvent dans la Confrérie de la Dague Noire, les comportements égoïstes ne sont pas rares et comme ils avaient besoin de ce chirurgien compétent pour opérer le dos de Souffhrance, qu'à cela ne tienne, hop, Jane va refaire surface dans sa vie, c'est pas grave si le mec se remettait à peine de son deuil, hop là ! Il faut que tu viennes nous aider, je t'expliquerai plus tard pourquoi je t'ai abandonné comme une vieille chaussette et je t'ai fait souffrir cruellement et te laissant croire que j'étais morte ! 




Hummm, j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal avec ce comportement ! Il en va de même quand, une fois Souffhrance opérée mais toujours incapable de marcher, elle cherche un moyen de mourir pour échapper à ce sort tragique de tétraplégique....Elle demande à son frère jumeau de la tuer, et après, elle force Jane à l'euthanasier, en la mettant au pied du mur (car Jane ne veut pas que Viszs ait cette mort sur la conscience, lui qui est déjà assez barré comme ça niveau traumatisme familial...).

Alors bon.....On en revient à l'égoïsme de la Confrérie de la Dague Noire, ou plutôt l'égocentrisme, car pourquoi, alors qu'il y a tant de personnes dans ce foutu domaine, dont une femme thérapeute (Mary), une femelle avec un bébé plein de vie (Bella),  une autre femelle qui s'occupe d'une association pour les femelles et enfants en difficulté (Marissa)....POURQUOI AUCUNE DE CES FEMMES N'EST ALLEE VOIR SOUFFHRANCE POUR LA CONSOLER ET LUI DIRE QUE MEME SI ELLE AVAIT PERDU LA FONCTION DE SES JAMBES, IL Y AVAIT ASSEZ DE BELLES CHOSES DANS LA VIE POUR NE PAS VOULOIR SE FOUTRE EN L'AIR !!!!!!!

Mon dieu ! C'était pareil avec la pauvre Cormia, la shellane timide et effacée de Fhurie.....Elle aussi avait été mise à l'écart pendant des semaines (si ce n'est des mois) sans que personne ne s'intéresse un peu à elle.....Qu'est-ce que c'est que ce monde égoïste ????

Remarquez, c'est pareil dans ce tome avec la pauvre infirmière Ehlena (la shellane de Vhengeance), Manny n'arrive pas à se rappeler son nom (en même temps, c'est trop con car ça se prononce toujours pareil, à priori ! J'ai trouvé cela très stupide de la part de l'auteure quand on voit Manny qui cherche à se rappeler du nom de la jolie infirmière : Elaina, Helena ?)....Pffffff ça, ça m'a gonflée ! (surtout parce que je suis une grande fan du couple Ehlena/Vhengeance !).

Pour revenir à Souffhrance c'est con qu'il ait fallut que Viszs soit obligé d'aller rechercher le docteur Manny pour lui redonner goût à la vie et lui éviter de vouloir se tuer (il a suffit à Manny de lui montrer une vidéo d'un pote en fauteuil roulant qui continuait à faire du sport et des compétitions.....Comme quoi, la vie ne tient vraiment qu'un un fil (ou une roue de fauteuil...).

Bref, la simplicité avec laquelle Manny a réussi à faire changer d'avis Souffhrance a fait réfléchir Viszs et Jane.....Viszs n'était pas content du tout que Jane ait failli "tuer" sa soeur jumelle ! Et Jane, elle était un peu dépitée car en fait, elle n'avait pas vraiment de choix, selon elle, en tout cas, devant l'ultimatum mortel de Souffhrance.....

J'avoue, ce passage m'a bien gonflée ! Evidemment, il fallait à l'auteure ce problème de couple sérieux entre Viszs et Jane pour faire ressortir le traumatisme subit par notre vampire au bouc et à moitié castré.....On a eu droit à une scène bien sado-maso entre Viszs et une bougie (yes ! super ! âmes sensibles s'abstenir !).

Et ensuit un traitement de choc entre Viszs et son compère de toujours, Butch (cela nous aura permis de voir Marissa apparaître dans le livre, hum, 2 lignes ?).

Bon, à part ça, dans ce tome, on a l'introduction de plusieurs nouveaux personnages....Au niveau des humains, on a un nouveau flic qui arrive pour traquer un tueur en série (j'ai vu que ce flic aura la part belle dans un tome de la nouvelle saga de JR WARD, Anges déchus).....

Nous avons également l'arrivée en Amérique d'un groupe de vampires qui étaient restés jusqu'alors en Europe. Des guerriers sanguinaires qui n'ont rien à envier à nos gars de la Confrérie niveau gros muscles et sensualité (une scène très hot à 3 avec une prostiutée vous attend dans ce tome ! ta-daaaa !).....



Vu que ces guerriers de l'ancien monde vont prendre une place de plus en plus importante dans l'histoire (le leader convoite la place de roi à Kolher....ouh la la !), et bah, cette fois-ci, on a eu très peu d'éradiqueurs dans l'histoire (il ne peut pas y avoir plusieurs "méchants" et puis, de toute manière, depuis la disparition de Fhléau à la tête des mecs qui sentent le talc pour bébé, ils sont devenus moins intéressants)......Sans oublier qu'il y a aussi le tueur en série qui s'est invité dans ce tome....

Bref, ce tome était sympa à lire car non pas tourné sur un couple mais avec beaucoup d'histoires annexes, d'introductions de nouveaux personnages.....Je dois dire que si l'auteure pouvait écrire un tome consacré à Affhres, l'un des vampires de l'ancien monde, j'en serais très heureuse car il m'a l'air très intéressant ! Son chef, Xcor également, mais comme il a un bec de lièvre, il a l'air moins attrayant (en même temps, les déformations physiques n'ont jamais repoussé les fans de Zadiste, par exemple...).



Ah, et puis, on a toujours quelques pages consacrées à nos roudoudous Blay et Vhif.....Hum hum hum....Quel avenir leur réserve JR WARD....Hum hum hum...

Et pour finir, dans ce tome, vous allez voir par quel stratagème JR WARD a réussi a rendre plausible l'histoire d'amour entre une vampire de 300 ans et un humain de 45 ans et faire qu'elle puisse avoir de beaux jours (siècles ?) devant elle...(et oui, la confrérie est décidément une grande famille...)....

Ma note : 17/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire