mercredi 30 octobre 2013

Le chien gardien d'étoiles

Takashi Murakami - Editions Sarbacane (2011)

Synopsis :
L’histoire commence par la découverte des corps sans vie d’un homme et de son chien, dans une carcasse de voiture. Fait étrange, la mort de l’homme remonte à plus d’un an, celle du chien à trois mois à peine. Flashback... Un petit employé japonais au chômage offre un chiot à sa fille. Bientôt sa femme divorce. L’homme, qui n’a plus rien, part sur les routes, accompagné, dans ce qui sera son dernier voyage, par son seul et unique ami, le chien.2e partie : un jeune assistant social, chargé de disposer des corps découverts, décide de retracer la vie de ces deux êtres, jusqu'à leur déchéance finale. Il se remémore alors sa propre histoire avec le chien de son enfance.

Pourquoi j'ai aimé ce manga :

Ah la la ! Que dire de ce magnifique manga....Pour les amoureux des animaux comme moi, impossible de ne pas verser une petite larme. Même si je suis plus chat que chien, j'avoue, la fidélité de ce petit chien envers son maître m'a énormément émue. Les japonais en connaissent déjà un rayon en matière de fidélité canine avec le célèbre chien Hachiko qui a sa statue à la station de gare de Shibuya (Tokyo) - Pour ceux qui ne connaissent pas son histoire, allez voir un peu sur le web - alors forcément ils n'ont pas dû être surpris de l'abnégation du "héros à poils" de notre histoire....

Ce qui m'a énormément plu, c'est que ce chien, Happy, est le narrateur (dans les dialogues, il y a une empreinte de chien dans les bulles pour montrer quand il pense et il parle). 

On assiste à son arrivée dans la famille, alors qu'il n'est encore qu'un chiot. Il appelle son maître Papa et sa maîtresse Maman. Ils ont une petite fille, Miku. Les années passent, Miku s'est changée en adolescente punk et rebelle, la maîtresse ne s'occupe plus de donner à manger au chien, c'est le maître qui continue de s'occuper de Happy, de le nourrir, de faire de longues promenades avec lui.

Un jour, le maître et la maîtresse divorcent. Le maître est au chômage et est malade, sa femme ne veut plus vivre avec lui. Il quitte la maison avec son fidèle chien. Après la vente de l'appartement et le remboursement de ce qu'il restait à payer, il n'y avait presque plus rien. Le maître et Happy ont partagé ce "rien". Ils ont vécu ensemble dans la camionnette aménagée avec le peu de choses récupérées après le divorce.


Ils sont partis dans le sud du pays. Il va leur arriver des péripéties. Mais un jour la maladie va rattraper le maître de Happy. Fin du voyage.


L'épilogue de cette histoire est super triste. Attention aux âmes sensibles, vous allez user vos paquets de kleenex !





Dans la 2ème partie du manga, comme l'indique le synospis, nous avons l'enquête menée par un assistant social, sur cet homme mort dans sa voiture avec son chien. On apprend que le maître de Happy s'appelait M. Okutsu. On revit également les souvenirs d'enfance de l'assistant social et notamment le lien très fort avec le chiot qui a partagé son enfance. Là encore, grosses larmes en perspective !




Le chien gardien d'étoiles est pour moi un chef d'oeuvre de délicatesse, de poésie et nous montre avec réalisme la déchéance d'un homme qui perd tout peu à peu autour de lui, sauf son chien....Magnifique !


Un 2ème tome est prévu début janvier 2014, j'imagine pour raconter d'autres histoires similaires avec des maîtres et leur chiens fidèles. Il va sans dire que j'attends sa sortie avec impatience !




Ma note : 20/20

Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire